Chers lecteurs,

J’étais loin de m’imaginer que cette phrase écrite dans mon édito vous ferait autant réagir :

« Le cours de l’or ne monte pas, ce sont plutôt les monnaies papier (l’euro et le dollar) qui perdent de la valeur ! »

Je vais donc tâcher de m’expliquer à travers cet éditorial !

Et comme d’habitude, j’essaie d’être simple, pédagogue et sans prise de tête.

Actuellement, le système monétaire est basé sur la dette des pays.

Ce dispositif de création monétaire est forcément exponentiel et engendrera à un moment ou un autre de l’inflation… Puis de l’hyperinflation.

Les monnaies fiduciaires perdront rapidement de leur valeur et la confiance des prêteurs financiers.

Il faudra donc plus de monnaie papier pour acheter de l’or.

Je n’invente rien !

Pour preuve, je vais faire référence à un épisode économique qui s’est déroulé il y a tout juste 100 ans.

L’hyperinflation de la République de Weimar !

1919 : l’économie allemande est dans un triste état.

Son appareil productif est en partie détruit et sa productivité est négative en conséquence.

Les dirigeants allemands ont financé l’effort de guerre par l’emprunt plutôt que par l’impôt.

Le résultat est un endettement colossal qui passe de 300 millions de marks à la veille de la guerre à 51 milliards en 1918.

A cela, il faut ajouter les 132 milliards que le pays doit au titre des réparations aux dommages de guerre exigées par le traité de Versailles.

Et puis, l’État doit faire face à ses dépenses courantes : payer les services publics et la reconstruction du pays.

Il décide alors de faire tourner « la planche à billets » et de cesser de fabriquer des pièces de monnaie.

Il va imprimer de la monnaie papier (Le Papier Mark) sans qu’elle ne soit basée sur une production réelle de valeurs ou de biens économiques.

L’inflation s’installe dès 1921 mais l’État continue à imprimer des billets. De plus en plus.

Très vite, il y a trop de monnaie (dont personne ne veut) en circulation.

Le pays glisse inexorablement vers l’hyperinflation dès la fin 1922.

Imaginez : alors que l’INSEE annonçait un taux d’inflation en France de 4.9 % en septembre dernier, les prix au mois d’octobre 1923 en Allemagne ont augmenté de… 29 500 % environ.

La banque centrale allemande imprime un billet de 500 millions de marks en septembre 1923 !

Les augmentations de prix sont tellement rapides que les salariés exigent de se faire payer deux fois par jour.

Le pays va s’en sortir grâce à la création d’une nouvelle monnaie en 1924, le Reichsmark, qui retrouve la confiance des investisseurs en rétablissant sa convertibilité en or.

Et oui ! L’or a sauvé la monnaie allemande car une contrepartie en or garantit sa valeur et donc les échanges commerciaux.

Une monnaie fiduciaire, en revanche, retourne toujours à zéro.

Un jour ou l’autre, « un reset monétaire » est nécessaire et nous nous en approchons.

Je considère donc l’or comme la monnaie internationale de référence puisqu’on ne lui connait aucune contrepartie et qu’il a sa valeur intrinsèque.

Malheureusement, les pays développés et la France en particulier, se servent depuis des années de notre épargne et de nos impôts pour financer de la dette dans l’intérêt de la finance internationale.

La France ne peut pas sortir du cercle vicieux de la dette tant que les gouvernements qui se succèdent ne remettent pas en question l’efficacité réelle de la dépense publique.

A la fin du premier semestre 2023, votre taux d’endettement personnel (pour chaque Français) a atteint 44 850 euros !

Je vous ai déjà écrit au sujet des BRICS. Ce groupe désavoue le système monétaire actuel basé sur le dollar.

Ils savent que nous allons droit dans le mur.

Leurs banques centrales achètent des tonnes d’or chaque mois car l’or a sa valeur intrinsèque, il ne dépend pas de la santé financière et économique d’un état.

J’achète de l’or comme les banques centrales des BRICS.

Je vous recommande la lecture du best-seller chinois « La guerre des monnaies » écrit par le chercheur en économie, Hongbing Song.

C’est un livre très pédagogue qui explique le fonctionnement de la finance en Occident.

Après lecture, vous comprendrez et devinerez la destinée de l’euro et du dollar.

Je découvre « La guerre des monnaies »

Si vous avez aimé le contenu de cet article, n’hésitez pas à le partager et à nous donner votre point de vue dans les commentaires ci-dessous.

Editorial
Auteur – Le blog Or Argent

PS : Je vous laisse le soin d’effectuer des recherches plus poussées sur l’hyperinflation de la République de Weimar si le sujet vous intéresse.

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que l’auteur de Or Argent et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici