Paul Tudor Jones : la FED va baisser les taux, l’or est le meilleur pari

0
680
lingotins d'or

Les investisseurs devraient commencer à changer leur fusil d’épaule afin de se préparer à la baisse des taux américains. C’est ce qu’a déclaré mercredi le milliardaire et gestionnaire de hedge funds Paul Tudor Jones.

Il recommande une stratégie qui parie sur la baisse des taux et la hausse de l’or, ainsi que contre le dollar et « à un certain moment » les actions. C’est ce qu’il a déclaré à l’occasion d’une interview accordée à Bloomberg News juste avant un événement organisé par son association caritative JUST Capital.

« Je n’avais pas pensé pas que l’on aurait une première baisse des taux en 2019, a déclaré Jones. Je ne pense pas que cela serait arrivé si on ne s’était pas engagé dans cette bataille sur les droits de douane, cela a donc accéléré les choses. »

En effet, les marchés parient que la FED baissera plusieurs fois son taux directeur en 2019. La première baisse devrait avoir lieu en juillet, la seconde en septembre et enfin une 3e en décembre, d’après les marchés à terme du CME. Ces hausses des taux interviendraient après les 4 relèvements de la banque centrale en 2018. Le taux directeur américain est aujourd’hui de 2,25-2,5 %.

Les incertitudes générées par la levée des droits de douane sont le facteur décisif en faveur de cette politique plus accommodante. Il y a également des craintes de voir le ralentissement économique mondial atteindre les États-Unis. Le président Trump a mis énormément de pression sur la FED pour qu’elle baisse les taux.

Trump a déjà levé des droits de douane sur certains produits chinois, il a menacé de taxer toutes les importations. Il a également menacé le Mexique pour ensuite se rétracter en affirmant que les 2 parties avaient conclu un accord concernant l’immigration illégale.

« Les droits de douane sont un événement très concret, a déclaré Jones. On n’a pas de précédent dans l’histoire moderne. Il faut donc revoir sa vue d’ensemble. »

Jones s’attend à une période agressive, mais courte, de baisse des taux. Le FOMC, le comité qui décide des politiques monétaires de la FED, se réunit la semaine prochaine et pourrait donner des indications sur la suite des événements. En ce qui concerne l’or, Jones a déclaré :

« Le meilleur pari sera l’or. Si je devais choisir mon actif favori pour les 12 à 24 mois à venir, ce serait probablement le métal jaune. Je pense que si l’or dépasse les 1400 $ l’once, on arrivera rapidement à 1700 $. Toutes les conditions sont rassemblées pour qu’il y parvienne, vu que les taux vont probablement aller vers zéro aux États-Unis.

Ne perdez pas de vue que nous avons connu 75 années de mondialisation, d’accélération des échanges internationaux, et tout a été bâti autour de la conviction que tel est notre futur. Soudainement, tout cela s’arrête, nous faisons même marche arrière. Lorsque vous opérez un tel changement, les conséquences ne seront pas immédiates, elles ne seront peut-être visibles que dans 1 an, 2 ans ou 3 ans. Il est donc possible que nous connaissions une récession. Ce qui signifie des taux américains qui retournent vers zéro. Et dans le cas d’un tel scénario, l’or rugira. »