La vérité sur l’inflation

0
1000
inflation des prix par poste

Chaque vendredi, Visual Capitalist propose son « graphique de la semaine ». Les données économiques y sont présentées de telle manière que nous percevons souvent l’inflation comme un chiffre particulier, représentant une augmentation générale des prix.

Par exemple, il pourrait être indiqué que la croissance du PIB nominal a été de 3 % et que l’inflation a été de 2 %. Dès lors que l’inflation représente une hausse du niveau des prix, nous sommes enclins à la soustraire du taux du PIB nominal, afin d’obtenir le taux de croissance réel, s’élevant dans ce cas à 1 %.

Mais en réalité, les changements des prix ne concernent pas tous les produits et services de façon aussi uniforme et simpliste. Dans l’exemple ci-dessus, les prix de tous les produits n’augmentent pas de 2 % : il s’agit en effet d’une moyenne. Il existe réellement un spectre complet de l’évolution des prix : certains produits voient leur prix chuter, tandis que d’autres produits voient leur prix évoluer à la hausse.

Quand l’inflation est constatée, la question est donc : qu’est-ce qui devient réellement plus cher ?

Le « graphique de la semaine » se penche sur l’évolution des prix des biens de consommation depuis 1996, en utilisant les données fournies par Mark J. Perry du « Carpe Diem blog » de l’AEI.

> L’augmentation moyenne des prix est de 55 % au cours des 20 dernières années, comme le montre l’IPC (l’Indice des Prix à la Consommation). Sur cette période, les prix des sous-catégories individuelles témoignent pour leur part d’une variance beaucoup plus large.

> Les bonnes nouvelles ? Les prix relatifs à la technologie sont généralement de plus en plus bas : les logiciels informatiques, les téléviseurs, les sans-fil et les nouvelles voitures ont tous baissé en termes de prix par rapport à l’IPC. Les vêtements, les jouets et les meubles sont également beaucoup plus abordables qu’ils ne l’étaient 20 ans auparavant.

> Qu’en est-il des mauvaises nouvelles ? Eh bien, la plupart des éléments ci-dessus ne sont pas ceux qui importent vraiment pour la plupart d’entre nous. Les choses dont nous avons réellement besoin pour vivre une vie saine et fructueuse – à savoir l’éducation, la nourriture, la santé, les domaines de la petite enfance et le logement – affichent toutes une hausse des prix.

Les frais de scolarité ont grimpé de 197 % et les prix des manuels scolaires ont plus que triplé, allant jusqu’à 207 % d’augmentation depuis 1996.

Prendre soin de nos proches est devenu plus cher. La santé et les frais de garde ont augmenté presque autant chacun, avec respectivement 105 % et 122 % de hausse des prix.

Même les nécessités de base, comme le logement et la nourriture, ont augmenté à des taux plus élevés que l’IPC. Les coûts de logement sont plus élevés de 61 %, et ceux de la nourriture ont augmenté de 64 %.

 

inflation des prix par poste

Source : GoldSilver.com

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here