• Hier, l’or s’est enfin décidé à accompagner l’argent dans sa hausse, mais de façon plus modeste. Le métal jaune s’est apprécié d’environ 14 $ pour clôturer à un peu plus de 1.860 $. L’argent a quant à lui explosé jusqu’à 30 $ pour ensuite finir la session à 28,9 $. Depuis ce matin, le métal gris corrige. Au moment d’écrire ces lignes, il s’échange à environ 27,86 $. L’or est également en repli à 1.848,8 $.
  • Qui est derrière la hausse de l’argent ? C’est la question que tout le monde se pose. Du côté de WallStreetBets, on jure n’y être pour rien. De nombreux membres accusent des éléments externes de s’être infiltrés afin de détourner l’attention de GameStop. Certains pointent du doigt Citadel, qui a des positions long sur le SLV. On peut en effet se demander qui fait ces paris, surtout sur les marchés à terme. Par contre, en admettant que ce soit des institutionnels qui soient derrière la hausse de l’argent, cela n’explique pas les achats massifs de pièces d’argent et de lingots en Amérique du Nord.
  • Voici une explication plausible : depuis le début de la saga GameStop, le sub WallStreetBets a vu le nombre de ses membres exploser. Il est possible que les nouveaux, qui sont par définition des suiveurs, se soient laissé convaincre par les appels au short squeeze de l’argent publiés sur WBS. Des gold bugs ont pris le train par opportunisme. Ces 2 groupes ont donc acheté en ligne des pièces. Ce qui expliquerait tous ces nouveaux clients rapportés par les marchands de métaux précieux américains ainsi que la forte opposition des vieux de la vieille de WallStreetBets, qui veulent se concentrer sur GameStop, AMC et Cie.
  • Pour l’argent, on a longtemps évoqué les 30 $ en tant que niveau de résistance critique. Historiquement, à chaque fois que le métal gris a franchi cette barre, il s’est rapidement retrouvé à 50 $. En cas de clôture ce vendredi à plus de 30 $, les semaines suivantes risquent d’être très intéressantes. Selon l’analyste technique Tom Fitzpatrick de Citi, la prochaine zone de résistance sera à 35 $, après quoi, les 50 $ seront fort probables, selon lui. Ce qui est évidemment loin d’être acquis, vu que l’argent se replie fortement en cette matinée du 2 février.
  • Cela fait des années que l’on en parle, c’est enfin arrivé : l’Inde a baissé ses droits de douane sur l’importation des métaux précieux. Désormais, faire rentrer de l’or ou de l’argent débouchera sur des droits de douane de 7,5 %. Ils étaient précédemment de 12,5 %. Alors que la rumeur d’une baisse de ses droits de douane a circulé à maintes reprises, elle n’a pas été évoquée récemment. La décision a donc pris tout le monde par surprise. Une nouvelle taxe supplémentaire de 2,5 % sur ces droits de douane mitige néanmoins la baisse. Au final, la fiscalité sera de 10,75 %. Cela reste quand même une bonne nouvelle, vu qu’elle devrait soutenir la demande d’or physique en Inde. Avec cette mesure, le gouvernement indien espère réduire les importations de contrebande d’or dans le pays (120 tonnes en 2019, selon les estimations du WGC).