Actualités or-argent du 26 octobre 2020

0
411
or et argent
  • Depuis l’ouverture de la session asiatique de lundi, l’or et l’argent connaissent un début de semaine difficile. Le métal jaune est à nouveau légèrement repassé en dessous de la barre des 1.900 $. De son côté, l’argent métal a baissé de presque 2 %. Au moment d’écrire ces lignes, l’or est légèrement au-dessus des 1.900 $, l’argent à 24,28 $ l’once.
  • Toujours pas de fumée blanche aux États-Unis concernant un plan fiscal de stimulations. À moins de 2 semaines de l’élection présidentielle, les chances de le voir se matérialiser sont désormais bien minces. Il va donc probablement falloir se contenter de voir l’or évoluer autour de 1.900 $ jusque-là. La fin des espoirs d’adoption rapide d’un plan de stimulation pourrait faire partir à court terme le métal à la baisse, par exemple jusqu’à 1.850 $, après quoi le métal devrait reprendre sa marche en avant en raison des politiques de relance qui seront adoptées, peu importe le vainqueur.
  • L’augmentation inquiétante des cas de coronavirus est un autre sujet qui préoccupe les marchés. Les mesures de confinement partiel se multiplient. De nouveaux confinements complets ne sont pas à exclure.
  • Si les ETF or n’ont cessé d’ajouter du métal à leurs réserves, il en va de même avec les ETF argent. Selon le Silver Institute, les stocks d’argent métal des ETP argent ont triplé leur croissance durant les 3 premiers trimestres de 2020 (par rapport à la même période de l’année précédente). Selon l’institut, la demande d’argent à des fins d’investissement a augmenté de 65 % durant les 9 premiers mois de l’année. Cette croissance a été portée par les marchés américains et allemands. D’ici la fin de l’année, la demande industrielle devrait être inférieure de 10 % par rapport à celle de 2019.
  • Selon Andrew Maguire, non seulement la Chine serait active sur le marché de l’or via l’achat en Afrique de lingots bruts (« doré bar »). Mais elle ferait également l’acquisition d’argent métal de façon agressive. Ces achats auraient lieu directement auprès des mines afin de contourner le LBMA.