Clive Maund : l’or pourrait très vite repartir à la hausse

0
1697
Or

Correction jusqu’à 1.800-1.850 $ puis rebond ou rebond dès 1.920 $ ? Actuellement, ces 2 scénarios bullish restent possibles. Dans cet article, Clive Maund argumente en faveur d’une hausse imminente du métal jaune :

« Ceux qui espéraient la hausse ininterrompue de l’or ont été déçus durant ces dernières semaines. Les investisseurs plus expérimentés et les traders qui restent les pieds sur terre considèrent les mouvements récents comme une bénédiction. Voici pourquoi.

Sur le graphique sur 6 mois de l’or, on peut voir que le métal a enregistré un nouveau record en dollars, au-dessus de la barre magique des 2.000 $. Ce développement a engendré la publication d’une pléthore d’articles bullish, comme on pouvait s’y attendre. Cela a poussé les investisseurs inexpérimentés à acheter au plus haut, comme d’habitude. Le comportement de l’or fut en effet très positif. Mais à un moment, c’est devenu excessif. Quand un actif est suracheté, il doit faire une pause. C’est ce qu’il s’est produit durant ces dernières semaines.

La correction de l’or depuis son pic du début du mois d’août est en fait aussi positive que son record récent, ainsi que le franchissement de la barre des 2.000 $. En effet, la réaction a dessiné une belle figure bullish en fanion qui a permis d’atténuer les conditions de surachat. Les 2 baisses qui se sont dessinées dans le fanion n’ont en aucun cas altéré d’un point de vue technique le potentiel haussier du métal. Au contraire, ce genre de configuration est très positive. Cela explique pourquoi la ligne d’accumulation, qui se trouve tout au-dessus du graphique, a atteint un nouveau plus haut alors que le fanion se formait. C’est un signe très positif. Avec un prix qui ne se trouve désormais plus très loin de la moyenne mobile sur 50 jours, la MACD (ligne mauve) largement en territoire négatif et le fanion qui se ferme, nous semblons proches d’une nouvelle hausse. De nombreuses actions minières se trouvent également dans une telle situation, c’est pourquoi nous en avons acheté à tour de bras durant ces derniers jours.

Le graphique sur 3 ans est également très utile. Il nous permet de voir, outre les conditions de surachat, pourquoi l’or a été stoppé dans son élan au début du mois. Le canal haussier parallèle, que nous avons utilisé dans notre article précédent pour prédire la hausse de l’or vers un nouveau record, nous permet aussi de déterminer jusqu’où il ira. Comme vous pouvez le voir, cette limite se trouvait autour des 2.050 $. Soit un chiffre très proche du plus haut enregistré par l’or.

De façon globale, il semblerait que l’or continue d’évoluer à court terme dans ce canal ascendant. Mais c’est fort peu probable pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il y a les volumes et la ligne d’accumulation qui se dirigent vers de nouveaux records, ce qui suggère une reprise imminente de la hausse. Deuxièmement, les conditions de surachat se sont substantiellement réduites, comme on peut le voir avec la MACD. Enfin, il y a les graphiques des actions minières, qui suggèrent une hausse.

Parmi les scénarios possibles, l’or pourrait reprendre sa marche en avant pour enregistrer un nouveau record à proximité de la ligne supérieure du canal ascendant. Nous connaîtrions ensuite une correction plus importante, ou une période de consolidation plus longue. Cela dit, en cas de nouveau record, l’ascension de l’or pourrait devenir encore plus verticale pour dépasser la limite supérieure du canal ascendant. Ce scénario n’est pas impossible vu les conditions fondamentales extraordinaires qui prévalent désormais, notamment du côté de cette création monétaire sans précédent.

Le graphique sur 13 ans montre comment l’or a atteint un nouveau record en formant une configuration géante en bol. Il s’agit d’une figure technique très dynamique. L’or devrait donc récupérer bientôt les pertes enregistrées durant les dernières semaines.

Considérons désormais d’autres facteurs susceptibles d’aider l’or à poursuivre son ascension.

Le dernier graphique de l’intérêt ouvert montre certes que celui-ci est assez élevé d’un point de vue historique. Cela dit, il n’est pas extrême non plus. Il ne devrait donc pas empêcher l’or de s’apprécier de façon significative à court et moyen terme. En ce qui concerne l’optimisme, il a baissé de façon substantielle durant la correction/consolidation de ces dernières semaines. Ce qui redonne de la marge de manœuvre haussière au métal. (…)

Finissons avec le dollar. L’une des grandes raisons de la retraite de l’or de ces dernières semaines est à chercher du côté de la devise américaine. Celle-ci a trouvé du support après sa baisse importante qui a démarré à la mi-juillet. Le billet vert pourrait être en train de former une base. Cela dit, les fondamentaux du dollar restent moroses. Au lieu de former une base, le dollar pourrait se préparer à poursuivre sa baisse vers la zone de support des 88-89. Si cela devait se produire, on peut s’attendre à une hausse rapide et substantielle de l’or vers un nouveau record. »