Comprendre les hausses et les baisses du métal jaune

0
774
pièces d'or et d'argent

Peu de gens aiment l’or aujourd’hui. Durant les derniers jours de novembre, le Daily Sentiment Index (indice qui mesure l’humeur des investisseurs) a affiché une moyenne sur 10 jours de seulement 9,1 % de bulls sur l’or. Durant les 30 dernières années, il ne s’agissait que de la troisième fois où cet indice enregistrait une humeur aussi maussade.

Ce titre est emblématique de la négativité qui règne sur l’or :

Prévision du cours de l’or : des patterns bearish appellent à la prudence

Mais, comme nous l’avons démontré à maintes reprises sur ces pages, les marchés financiers ont souvent tendance à se retourner lorsque le pessimisme atteint des niveaux extrêmes.

Et, en fait, cela s’est justement passé avec l’or il y a un an. En décembre dernier, de gros spéculateurs comme des hedge funds étaient tellement négatifs sur les perspectives de l’or qu’ils n’avaient plus enregistré de positions longues nettes aussi peu élevées depuis 12 ans et demi.

Revenons sur nos prévisions de décembre 2015. Notre rapport incluait ce graphique et disait :

« Le cours de l’or est dans les dernières étapes d’une fin de diagonale qui, lorsqu’elle sera accomplie, mettra un terme au déclin en cinq vagues démarré depuis septembre 2011 et le pic de l’or à 1921,5 dollars. Durant la semaine dernière, le pessimisme s’est encore intensifié, un signe indiquant l’imminence d’un mouvement haussier. Cette affirmation est corroborée par l’achèvement d’une pattern en diagonale. »

Cette prévision fut publiée à quelques heures seulement du plus bas de l’or du 3 décembre 2015 à 1046,20 dollars ! En juillet, le cours de l’or avait grimpé jusqu’à 1375,53 dollars pour enregistrer une hausse de 31 %.

À partir de là, le sentiment est devenu résolument bullish. Voici quelques titres de l’époque :

  • « Un investisseur légendaire avertit que l’or grimpera bien plus que les gens l’imaginent » (ZeroHedge, 27 juin 2016)
  • « Pourquoi le cours de l’or augmente ? Cinq forces qui poussent le métal précieux » (15 juillet, The Telegraph)

Voici les cinq raisons citées par le Telegraph en faveur de la hausse de l’or :

  1. Les effets du Brexit
  2. Les taux d’intérêt
  3. Le dollar américain
  4. La crise de la zone euro
  5. La demande chinoise

Il s’agit d’une excellente analyse… à contretemps, et périmée. Alors que le métal jaune approchait de son plus bas en décembre dernier, personne n’avait anticipé le Brexit, ou ces autres raisons fondamentales, en tant que facteurs bullish. Après la hausse, tout ceci a semblé évident. C’est pourquoi prendre ses décisions d’investissement sur base de « fondamentaux » débouche souvent sur des déceptions.

Nous adoptons une approche différente. Nous observons les tendances de prix, qui nous avertissent des changements de direction avant qu’ils n’aient lieu. (…) Nous pensons que l’or pourrait être à nouveau à ce carrefour en ce moment.

Article d’Elliot Wave International, publié le 21 décembre 2016 sur SafeHaven.Com