La FED baisse son taux directeur à zéro et lance un QE massif de 700 milliards

0
1409
Eccles Building de la Fed

Ce dimanche, la FED a surpris en annonçant une nouvelle baisse de son taux directeur, cette fois de 1 % ! Et ce à seulement 3 jours de sa prochaine réunion. Si elle ne pouvait pas attendre jusqu’au 18, c’est que quelque chose a dû l’effrayer.

Peu de temps avant l’annonce, ZeroHedge avait publié un papier technique expliquant, pour faire très court, qu’il y avait une pénurie importante de dollars. La FED devait donc intervenir, ce qu’elle a fait. Malheureusement, cela n’a pas vraiment rassuré les marchés qui ont chuté dans la foulée. L’or a rebondi après avoir connu une mauvaise semaine. Et tandis que le prix de l’or papier baissait, les marchands d’or des États-Unis, de Singapour et d’ailleurs annonçaient des ruptures de stock. Cette semaine sera à nouveau très volatile pour toutes les classes d’actifs :

Ce lundi, les prix de l’or ont bondi après la nouvelle baisse d’urgence du taux directeur américain par la FED, pour ensuite reculer alors que certains investisseurs vendaient le métal contre du cash sur fond de baisse de la Bourse.

Le cours de l’or a d’abord grimpé suite à l’annonce surprise de la FED, selon l’analyste de CMC Markets Margaret Yang Yan : « Les marchés sont fort indécis, il y a beaucoup d’opinions divergentes. Les investisseurs vendent tout, ils veulent juste du cash. »

Edward Moya, analyste senior d’Oanda, a déclaré : « L’or reprend petit à petit du poil de la bête. Au final, le cours va profiter de ces stimulations monétaires et fiscales. L’or devrait repasser la barre des 1600 $ alors que les autres banques centrales redoublent d’efforts au cours de la semaine. »

La FED a baissé ses taux jusqu’à zéro, a redémarré ses achats obligataires et s’est jointe aux autres banques centrales afin de stopper la désintégration de l’économie engendrée par la pandémie de coronavirus.

La baisse des taux de la FED et le redémarrage d’un QE sont positifs pour l’or, mais nous traversons « une période non conventionnelle, si bien que la théorie peut ne pas s’appliquer durant un tel épisode de volatilité élevée et de divergence », a-t-elle déclaré. (source + source)

Jamais la FED n’a pris autant de mesures à la fois (lignes de swap, obligations de réserves à zéro pour des milliers de banques, etc.). Du côté des Treasuries, les taux négatifs ont fait leur apparition sur certaines émissions. Il est probablement prématuré d’anticiper une crise financière en bonne et due forme, même si cela reste une possibilité très concrète. Par contre, nous voyons mal comment une récession pourrait être évitée alors que de plus en plus de pays sont confinés et voient ainsi leur activité économique chuter.