« La plus grave récession planétaire depuis des décennies »: la Banque mondiale publie ses prévisions

0
1604
l'avenir s'assombrit

En raison de l’épidémie de Covid-19, le monde connaîtra la crise économique avec «la plus grave récession enregistrée depuis la Seconde Guerre mondiale», a conclu la Banque mondiale ce lundi 8 juin dans ses prévisions.

Du jamais vu depuis 1945. La Banque mondiale (BM) prévoit que l’économie à l’échelle de la planète se contracte de 5,2% cette année suite à la pandémie de Covid-19, selon les révisions de l’institution publiées ce lundi 8 juin. Elle souligne que certains pays enregistreront leur pire récession depuis la Grande Déflation des années 1870.

«La crise due à la pandémie de Covid-19 est exceptionnelle à de nombreux égards: elle s’annonce comme la plus grave récession enregistrée dans les économies avancées depuis la Seconde Guerre mondiale, tandis que les économies émergentes et en développement devraient connaître la première contraction de leur production en 60 ans», analyse Ayhan Kose, directeur de la division Perspectives de développement à la Banque mondiale.

Dans les prévisions régionales, la Banque mondiale indique qu’en Europe, ainsi qu’en Asie centrale, l’économie devrait se contracter de 4,7%, alors que la quasi-totalité des pays entreront en récession.

«La pandémie a produit une violente onde de choc à travers le monde, plongeant de nombreux pays dans une profonde récession. Dans le scénario de base, le PIB mondial diminuera de 5,2% en 2020, ce qui représente la plus grave récession planétaire depuis des décennies. Le revenu par habitant diminuera cette année dans la plupart des marchés émergents et des économies en développement», a souligné le rapport publié sur le site de la BM.

À quand le redressement économique mondial?

Selon les prévisions de l’institution, il faudra attendre 2021 pour connaître un redressement économique, avec un taux de croissance de 3,9% prévu pour les économies avancées et de 4,6% pour les économies émergentes et en développement.

«Le scénario de base prévoit un rebond mondial à 4,2% en 2021», indique le rapport.

Le scénario le plus pessimiste

En ce qui concerne le pire scénario possible, la Banque mondiale indique qu’il s’agit d’une chute possible de 8% au niveau mondial et «et de près de 5% dans les économies émergentes et en développement, tandis que la reprise mondiale se limiterait à juste un peu plus de 1% en 2021».

Source