Après une année spectaculaire, les métaux précieux devraient à nouveau s’apprécier en 2021. L’argent devrait surperformer. Les analystes restent néanmoins prudents concernant les perspectives de l’or alors que l’économie mondiale récupère de l’impact porté par le coronavirus.

La pandémie a déclenché des vagues d’achats de la part d’investisseurs désireux de protéger leur patrimoine. Ce facteur, associé à la baisse de la production, a poussé l’or et le palladium en hausse de plus de 20 % cette année. L’argent s’est quant à lui apprécié de 47 %, tandis que le platine s’est apprécié de 10 %.

« Nous allons connaître de nouveaux records pour l’or et le platine en 2021 », a déclaré Philip Newman de Metals Focus. « Mais c’est l’argent qui enregistrera les gains les plus importants », a-t-il ajouté.

Traditionnellement considéré comme un actif sûr pour parquer ses capitaux, l’or a commencé à grimper lorsque la croissance économique s’est mise à ralentir en 2019. La pandémie a ensuite accéléré le rally, si bien qu’au mois d’août, l’or a atteint le prix record de 2.072,5 $ l’once.

Si la demande d’or physique a été mise à mal par les confinements forcés par le coronavirus, la demande d’investissement a explosé. En atteste la hausse importante des stocks d’or du plus gros ETF or, le GLD.

Le prix a alors corrigé jusqu’à environ 1.900 $ alors que les investisseurs n’achetaient plus en raison du déploiement des vaccins.

L’énorme dette publique, les rendements réels négatifs des obligations, les menaces posées par l’inflation et les turbulences des marchés sont des facteurs qui ont soutenu l’or en 2020. Ils vont continuer d’agir cette année, selon Ross Norman, analyste indépendant. D’après lui, le métal jaune pourrait s’apprécier de 20 % dans les 12 mois à venir.

L’argent, une valeur refuge comme l’or mais aussi un métal industriel utilisé dans de nombreux produits tels que les panneaux solaires, a grimpé de 18 $ en janvier jusqu’à près de 30 $ au mois d’août pour ensuite glisser jusqu’à environ 25 $.

Selon les analystes, la nature double et plus volatile de l’argent métal signifie qu’il pourrait se comporter bien mieux que l’or alors que la croissance s’accélère et que les politiques du président américain Biden en faveur de l’énergie verte augmentent son utilisation.

Source