Or : la tactique de S. Thomson pour être serein

0
1633
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

Il ne faut pas grand-chose en termes de baisse pour rendre nerveux les investisseurs dans l’or. L’inverse est d’ailleurs vrai : l’avarice peut se manifester rapidement après une petite hausse. Il est probablement vrai qu’aucune fièvre n’est comparable à la fièvre de l’or !

Pour éviter cet ascenseur émotionnel, mon conseil aux investisseurs est le suivant : faites la majorité de vos achats et de vos ventes à proximité des zones de support et de résistance majeures.

D’un point de vue pratique, et dans le but d’augmenter son patrimoine, les fluctuations du cours en dehors de ces zones d’achat et de ventes sont principalement du bruit.

Depuis que l’or a atteint la zone des 1566 $, il s’est replié jusqu’à la zone de support des 1465 $. Dans une telle situation, ma tactique est la suivante : j’achète de façon modeste lorsque l’or atteint la première zone de support. Et s’il atteint la seconde zone, je passe plus agressivement à l’achat. Actuellement, la zone des 1465 $ est propice à des achats modestes, tandis que la zone des 1397 $ commande des achats plus sérieux. Celle-ci est idéale pour les investisseurs qui veulent « charger la mule ».

De nombreux analystes majeurs se focalisent sur cette zone. Morgan Stanley envisage la zone des 1394 $ pour le premier semestre de 2020, même si leur scénario principal mise toujours sur 1515 $.

Chris Louney, de la Royal Bank of Canada, s’attend à voir l’or près de 1400 $ dans les mois à venir. Il anticipe ensuite une hausse jusqu’à la zone des 1600 $. On peut considérer la zone des 1350-1400 dollars en tant que zone de support massive. On ne peut garantir que le cours baissera jusque-là, mais si cela devait être le cas, les grandes banques deviendraient des acheteuses substantielles. Les partisans de l’or qui se soucient également d’augmenter leur patrimoine doivent se préparer à passer à l’achat à ce moment-là.

Voici le graphique du dollar/yen. Pour l’or, il est bien plus important que celui de l’USDX. La formation en biseau ascendant que l’on peut apercevoir est de mauvais augure pour le dollar. Si celui-ci devait passer en dessous du biseau, ce serait très positif pour l’or.

Trump semble ne plus vouloir imposer de nouveaux droits de douane. Mais il ne semble pas non plus enclin à annuler ceux qu’il a mis en place précédemment. Les analystes majeurs des banques justifient leur scénario de l’or à 1400 $ sur base de l’annulation de ces droits de douane, loin de se contenter d’un accord sur un statu quo, ou de quelques annulations symboliques.

Si leur scénario ne se matérialise pas, le dollar baissera probablement par rapport au yen, les marchés actions devraient réagir négativement et l’or devrait bénéficier d’un regain d’intérêt qui pourrait le pousser jusqu’à 1566 dollars.

Source