L’or a enregistré une seconde séance de baisse consécutive hier en reculant d’un peu moins de 4 $ l’once. L’argent s’est en revanche apprécié d’environ 0,7 %. Depuis ce matin, les métaux précieux sont cependant conjointement à la baisse, de 0,4 % pour le métal jaune et de 0,6 % pour l’argent métal.

On peut considérer la performance de l’or récente comme décevante vu la nouvelle baisse des taux obligataires. En effet, le bon du Trésor américain sur 10 ans est désormais légèrement supérieur à 1,53 %, ce qui signifie des taux réels amplement négatifs en raison de la hausse de l’inflation. Cependant, les métaux précieux pourraient bénéficier d’un vent favorable fort avec la publication des chiffres du CPI américain, qui vont bientôt tomber. Tout le monde s’attend à un chiffre supérieur aux 4,2 % du mois d’avril. Reste à voir si le chiffre dépassera les attentes.

Si la Banque centrale de Russie s’attend à ce que l’inflation s’installe de façon durable, la Banque centrale chinoise n’est pas inquiète. Son gouverneur, Yi Gang, pense qu’elle sera inférieure à 2 % cette année en Chine.

L’intérêt des banques centrales pour l’or reste élevé, selon le WGC

Le World Gold Council vient de publier son enquête concernant l’intérêt des banques centrales pour l’or. Elle conclut que les banques centrales restent très intéressées par des achats d’or. Dans son sondage qui a pris la température auprès de 56 banques centrales, 52 % d’entre elles ont déclaré qu’elles pensent que les banques centrales vont acheter de l’or dans les 12 mois à venir.

21 % de ces banques centrales ont affirmé qu’elles allaient acheter de l’or. Il s’agit de 1 % de plus par rapport à l’enquête de 2020. De plus, aucune banque centrale n’a indiqué son intention de vendre de l’or. Elles furent 4 % à dévoiler cette volonté à l’occasion de l’enquête de l’année précédente.

Sans surprise, le World Gold Council constate que les banques centrales des marchés émergents sont beaucoup plus intéressées par l’or que leurs collègues des pays développés. En effet, ce sont ces banques centrales qui accumulent de l’or depuis quelques années.

Jeff Gundlach pense que l’or va s’apprécier fortement

Jeff Gundlach, le milliardaire souvent surnommé le roi des obligations, a réitéré sa position bearish sur le dollar. Il estime que la baisse du billet vert va permettre aux matières premières de poursuivre leur appréciation, ce qui permettra au cours de l’or de grimper de façon significative.

Selon Gundlach, le dollar se situe à un carrefour important alors que le Dollar Index vivote autour de 90. Il n’y a pas péril en la demeure dans l’immédiat mais, à long terme, il estime que l’indice pourrait baisser jusqu’à 70.

En ce qui concerne l’inflation, il estime qu’il est impossible de dire si elle sera temporaire ou pas. L’accélération de la hausse de ces 4 derniers mois réfute l’explication de l’effet de base, d’après lui. Il se demande ce que fera la FED si le CPI devait atteindre 5 %.