Orchid Research : l’argent est mieux positionné que l’or pour le reste de l’année

0
2734
pièces d'argent Libertad

L’argent métal a davantage de chances de connaître une hausse que l’or durant le second semestre. Cette opinion d’Orchid Research s’appuie sur le positionnement et le sentiment des investisseurs, ainsi que la demande industrielle.

« Nous nous attendons à ce que l’argent soit relativement plus résilient que l’or en raison du positionnement plus léger des spéculateurs sur son marché. En fait, nous pensons que l’argent est mieux ‘positionné’ pour s’apprécier dans les mois à venir », a écrit Orchid Research dans un billet publié sur le site Seeking Alpha.

Les investisseurs attendent toujours la hausse spectaculaire de l’argent après sa performance décevante par rapport à l’or depuis le début de l’année. Durant la semaine dernière, l’argent métal, tout comme l’or, s’est retrouvé quelque peu sous pression. Les contrats à terme pour livraison en juillet ont notamment baissé jusqu’à 17,52 dollars.

« Tout comme l’or, l’argent s’est retrouvé sous la pression de l’augmentation des taux réels américains, une hausse alimentée par des attentes d’une reprise économique plus forte », a précisé Orchid Research.

Mais la situation devrait s’inverser durant la seconde moitié de l’année en faveur de l’argent, selon la société de recherche. La demande industrielle et le sentiment des investisseurs devraient matérialiser ce renversement de tendance.

« Le sentiment des investisseurs par rapport à l’argent fut de neutre à négatif durant le premier trimestre. Mais les choses se sont fortement améliorées durant le T2. Les stocks de métal des ETF argent ont augmenté de 25 % depuis le début de l’année, a relevé Orchid Research. Ce facteur, en combinaison avec le rebond plausible de la demande industrielle, pourrait doper significativement le cours de l’argent alors que nous nous approchons de la fin de l’année. »

Orchid Research suggère d’acheter de l’argent durant les dips et de conserver ses positions pour profiter de la hausse à long terme. Elle conseille également de parier sur les minières.

« L’ETF SIVR va connaître une tendance haussière forte dans les mois à venir par ce que :

  1. Il doit se rattraper en raison de sa sous-performance marquée durant le T1 ;
  2. Il va profiter du rebond de la demande industrielle alors que les économies redémarrent ;
  3. Il va profiter du changement positif du sentiment des investisseurs. »

Les positions spéculatives sur l’argent semblent moins fortes que celles du marché de l’or. C’est pourquoi les pressions baissières sur le métal gris pourraient être inférieures à celles du métal jaune », a ajouté Orchid Research.

« Le positionnement léger des spéculateurs sur les marchés à terme de l’argent est bullish pour le cours spot », précise le billet de la société de recherche. « Les spéculateurs ont, il est vrai, fortement réduit leurs positions nettes long au COMEX durant la semaine du 9 juin, d’après les chiffres de la CFTC. Il s’agissait de la première baisse en 4 semaines, ainsi que la plus importante depuis le mois de mars. Néanmoins, les positions nettes spéculatives sur l’argent restent en hausse de 1.184 tonnes (4 % de la production annuelle) par rapport au mois précédent. Cela suggère qu’un changement de sentiment positif est en train d’émerger. »

Les ETF argent ont également acquis du métal pendant 13 semaines d’affilée. Cela a permis de compenser la baisse de la demande industrielle des 2 premiers trimestres de l’année en raison des confinements imposés par le coronavirus.

« Les investisseurs dans les ETF sont récemment arrivés à la conclusion que le cours de l’argent est trop bas par rapport à celui de l’or. Vu ce contexte, on ne peut pas ignorer le métal gris en tant que valeur refuge alternative. Les stocks de métal des ETF argent ont progressé d’environ 25 % depuis le début de l’année », a écrit Orchid Research.

La normalisation de l’activité économique de par le monde pourrait également déboucher sur une augmentation de la demande industrielle.

« Il ne faut pas perdre de vue que l’industrie représente environ la moitié de la demande mondiale d’argent physique », relève le billet. « La contraction importante de la production industrielle du T1 a probablement eu un impact significatif sur la demande d’argent. Cela a engendré des pressions baissières sur le cours spot. En cas de rebond de l’activité industrielle durant le second semestre, la tendance haussière du SIVR pourrait être encore plus forte. »

Source