Stewart Thomson : fondamentaux et analyse technique de l’or mai 2019

0
1469
or mai 2019

Les investissements dans l’or dictés par la peur continuent de gagner en traction. La configuration technique du cours de l’or est également solide. L’or devrait partir à la hausse durant la seconde moitié de l’année.

Un biseau descendant en fanion est en train de se former alors que les investisseurs se soucient de plus en plus du ralentissement de la croissance mondiale. La situation du Nasdaq est notamment préoccupante.

Les évolutions des marchés actions et du pétrole sont plus ou moins synchronisées. Si le pétrole ne parvient pas à grimper malgré les sanctions contre l’Iran, c’est qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Le cours du pétrole pourrait baisser fortement en cas d’allègement des sanctions, ce qui pourrait en conséquence provoquer une chute de la Bourse.

pétrole

Le pétrole bon marché est un coup de pouce pour les consommateurs, mais il est dangereux pour les profits de la Bourse. Les sociétés spécialisées dans la fracturation hydraulique ont besoin d’un cours au-dessus de 60 $. Cela permet d’offrir aux marchés actions la croissance des bénéfices qui satisfait les investisseurs institutionnels. Nous sommes en dessous en ce moment, et je pense que cela n’arrivera pas sans accélération de la croissance mondiale.

Les analystes institutionnels commencent à percevoir la levée de droits de douane aux États-Unis comme un bourbier qui entrave la croissance, et qui n’est pas près de disparaître. Ils commencent déjà à évoquer les conséquences inflationnistes des droits de douane. Que se passera-t-il si l’inflation fait son retour et que Trump parvient, à coup de pression, à convaincre la FED de ne pas relever son taux directeur ?

Cela remettrait au centre des conversations le risque inflationniste, ce qui pousserait les gestionnaires à se tourner vers l’or pour protéger leur portefeuille. On devrait assister à un fort regain d’intérêt pour l’or durant la seconde moitié de 2019, particulièrement si la Bourse continue de faiblir tandis que les pressions inflationnistes augmentent.

Mes indicateurs à court et à moyen terme concernant les marchés actions sont passés à « vendre ». Le signal d’achat à long terme tient toujours, mais il devient branlant.

En ce qui concerne le dollar, le graphique USDJPY n’est pas beau à voir, la prochaine baisse du billet vert par rapport au yen semble imminente. La faiblesse du dollar s’explique par le manque d’intérêt des investisseurs pour les actifs américains à risque. Ils sont plus intéressés par la sécurité que les rendements. C’est une bonne nouvelle pour le métal jaune.

usd jpy

Le gouvernement américain a qualifié de guerre sa hausse des droits de douane. À court terme, cela engendre des prix plus élevés pour les consommateurs américains, tandis que cela pousse à la baisse le PIB mondial. À moyen terme, le gouvernement chinois pourrait restreindre les exportations de terres rares vers les États-Unis. Une telle décision provoquera probablement un krach boursier. Si l’économie américaine continue de ralentir alors que la Chine décide de répondre de façon plus agressive aux États-Unis, les démocrates pourraient remporter la présidentielle. Cela mettrait le dollar au centre de la prochaine récession.

En ce qui concerne les investissements à long terme, ma préférence va aux marchés actions indiens et à l’or. La croissance indienne devrait pouvoir dépasser les 10 % durant plusieurs décennies. À titre de comparaison, les États-Unis peuvent atteindre 3-4 % durant les bonnes années, en moyenne 1 à 2 %. Il n’est pas possible de faire mieux en raison du contexte démographique et du coût de l’assistance sociale, des facteurs qui pèsent sur l’économie. (…)

Source