65 % des Américains limitent leurs dépenses mensuelles

0
681

L’emploi ne se porte pas mal aux États-Unis mais la croissance patine ? Voici peut-être un élément de réponse avec cet article de CNBC.com, publié le 18 octobre 2016 :

«

Les jeunes, coulant sous le poids de leurs crédits étudiants, affirment devoir épargner plus

Dans ce climat d’incertitude, de nombreux Américains ont choisi de jouer la carte de la sécurité. De ce fait, presque 2 Américains sur 3 limitent leurs dépenses mensuelles d’après un nouveau rapport de Bankrate.com.

La majorité des personnes interrogées ont cité la nécessité d’épargner plus en tant que raison motivant cette approche plus prudente en ce qui concerne leurs dépenses, alors que 25 % des sondés avancent des revenus qui stagnent. Les motifs les plus fréquemment cités sont ensuite par ordre d’importance des craintes concernant l’économie (15 %) ainsi qu’une dette trop importante (10 %).

« Les Américains limitent enfin leurs dépenses pour une bonne raison, pour épargner, » a déclaré le Chief Financial Analyst de BankRate.com Greg McBride. « C’est la première fois depuis 4 ans que le motif principal cité n’est pas la stagnation des revenus. »

Même si les Américains envisagent d’épargner davantage que durant les années précédentes, l’absence d’un matelas de sécurité en cas d’urgence reste un problème critique pour bon nombre d’entre eux, d’après McBride.

En effet, il y a plus d’Américains qui sont à découvert via leurs cartes de crédit que d’Américains qui disposent d’une épargne en cas d’urgence, toujours d’après BankRate. McBride recommande de constituer une épargne d’au moins 6 mois de dépenses en guise de fonds d’urgence. Seulement 28 % d’Américains disposent de ce bas de laine, d’après une autre étude, tandis qu’ils sont également 28 % à ne disposer d’aucune épargne.

Si on prend l’âge en compte, on remarque que ce sont les jeunes qui sont les plus susceptibles de limiter leurs dépenses en raison de leur besoin d’épargner davantage, a déclaré BankRate. Principalement en raison du lourd fardeau de leur crédit étudiant, les plus anciens des jeunes, âgés de 26 à 35 ans, ont cité en premier « trop de dette » en tant que raison principale, bien plus que les autres tranches d’âge.

Par contre, les Américains de 62 ans ont déclaré limiter leurs dépenses mensuelles en raison de revenus qui stagnent. 1.000 adultes ont été interrogés le mois dernier dans le cadre de ce sondage. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here