• Hier, l’or a clôturé la journée presqu’au même prix de la veille. Le métal a dans un premier temps bien réagi à la signature du plan de stimulations par le président Trump. Il s’est ensuite replié tout au long de la journée pour la terminer à 1.873,5 dollars. Aujourd’hui, il évolue dans un écart extrêmement restreint depuis l’ouverture de la session asiatique. Ce 28 décembre, l’argent a continué de surperformer l’or. Même si on assiste à des prises de bénéfices aujourd’hui
  • Cette performance de l’argent augure-t-elle d’une excellente année 2021 ? C’est en tout cas l’opinion de nombreux analystes. L’année prochaine pourrait en effet être l’année du métal gris. Peter Boockvar est clairement dans le camp de ceux qui le pensent : « Je sais que Bitcoin est l’actif à la mode, mais j’encourage tout le monde à se pencher sur l’argent. Non seulement il s’agit d’un métal qui est une devise avec 4.000 ans d’histoire. Mais c’est aussi une matière première dont la moitié de la demande est industrielle. Il bénéficiera donc de la reprise économique en 2021, ainsi que de la demande pour les énergies renouvelables, notamment les véhicules électriques. »
  • Doug Kass est également à bord. Dans ses prévisions surprise de 2021, il pense que l’argent pourrait être un grand vainqueur de l’année en s’échangeant à 50 $ (contre 3.000 $ pour l’or et 40.000 $ pour Bitcoin). Cette avancée des actifs tangibles serait provoquée par les politiques ultras accommodantes qui créent des excès de liquidités et davantage d’inflation. L’argent en profiterait plus en raison de son offre limitée. En effet, la majorité du métal extrait est obtenue en minant des métaux de base. Il est donc compliqué d’augmenter la production d’argent.
  • Selon BNP Paribas, l’or va profiter d’un dernier mouvement haussier en 2021. Selon Harry Tchilinguirian, responsable de la recherche matières première de la banque française, le métal jaune atteindra son pic à une moyenne d’environ 2.010 $ l’once durant le second trimestre de l’année prochaine. En 2022, la banque anticipe un prix moyen de 1.900 $ l’once.