David Morgan sur la hausse des MP et la pénurie d’argent

2
1738
lingots d'argent

Morceaux choisis de l’interview de David Morgan par Mike Gleason (source) :

Sur la baisse récente des métaux précieux après un début d’année en fanfare :

« Tout d’abord, j’avais dit que l’année 2016 serait bonne, et je le crois toujours. Les choses ont très bien démarré, l’or a connu son meilleur premier trimestre de ces 35 dernières années. Et ce n’est pas moi qui le dis, c’est Reuters, Bloomberg, etc. Il s’agit d’un fait.

Cependant, si la hausse est impressionnante en termes de pourcentage, c’est parce que nous partions de très bas. L’or et l’argent ont été survendus pendant longtemps. Cette hausse devait donc finir par se produire, même si renverser ce pessimisme n’était pas facile. C’est l’état d’esprit qui engendre les mouvements sur les marchés.

De ce fait, nous avons assisté à un renversement de psychologie. Cela a pu avoir lieu en raison du lessivage dont les métaux précieux ont été victime, en particulier les actions minières.

Sur la demande massive pour les pièces d’argent en Amérique du Nord, et les possibilités d’une pénurie de métal :

Il n’y en aura pas dans un avenir proche selon moi. Et j’ai étudié ce dossier attentivement. Je suis proche de Steve St Angelo de SRSroccoReport, mais la vérité est qu’il y a 2 façons d’envisager les choses. Le Silver Institute le fait d’une façon, et le CPM Group d’une autre.

Pour déterminer s’il y a une pénurie d’argent immédiatement disponible, le CPM Group regarde si les stocks d’argent augmentent ou pas. Et pour le moment, ils augmentent. Les quantités d’argent physique disponibles en surface ne cessent d’augmenter. C’est en 2006 que nous avions atteint un plus bas, lorsqu’il y avait 500 millions d’onces d’argent pur en surface. Aujourd’hui, 10 ans plus tard, nous avons environ 2 milliards d’onces en surface, ce qui signifie que les stocks ont progressé de 1,5 milliard d’onces durant ces 10 dernières années.

Donc le CPM Group affirme qu’il n’y a pas de pénurie vu que les stocks d’argent disponible en surface augmentent. Si on se tourne vers les écrits de Steve St Angelo, qui utilise en fait la méthodologie du Silver Institute, on apprend qu’il y a un déficit d’argent. De leur façon d’analyser le marché, ils ont tout à fait le droit de faire un tel constat. Car leur méthode consiste, sur base annuelle, à faire la différence entre l’offre et la demande, l’offre étant produite par la production minière et le recyclage de l’argent. Actuellement, il y a un déficit de plusieurs dizaines de millions d’onces d’argent par an. Mais même s’il y a déficit, la majorité de cet argent est acheté à des fins d’investissement, ce qui signifie que ce métal est pris en compte dans les stocks d’argent qui existent en surface.

Cette réponse est intéressante, mais cet argent pourrait désormais se retrouver chez des acteurs solides qui exigeront un prix bien plus élevé pour s’en séparer… »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here