Le poids du dollar dans les réserves internationales au plus bas depuis 4 ans

0
592
des dollars

Le poids du dollar dans les réserves internationales, qui sont rapportées au FMI, a baissé durant le dernier trimestre de 2017 pour atteindre un plus bas de 4 ans alors que le poids des autres devises a augmenté. C’est ce que nous apprend les statistiques dévoilées hier.

Le poids du dollar dans les réserves a décliné durant 4 trimestres consécutifs alors que le billet vert perdait de sa valeur en 2017, notamment en raison de la croissance supérieure enregistrée à l’étranger, ainsi que de l’anticipation de voir la majorité des banques centrales réduire leurs stimulations monétaires. Malgré cela, le dollar reste de loin la monnaie de réserve la plus populaire.

Les réserves sont des actifs détenus par les banques centrales en devises diverses. Elles sont principalement utilisées pour permettre à la banque de faire face à ses obligations. Les banques centrales utilisent parfois leurs réserves pour soutenir le cours de leur propre monnaie.

« Les gestionnaires des réserves ont privilégié le yen et d’autres devises durant le dernier trimestre de 2017 », a écrit dans une note Steven Englander, responsable de la recherche et de la stratégie chez Rafiki Capital Management. « Les achats limités de dollars ne sont pas surprenants. Les gestionnaires des réserves achètent du dollar lorsqu’ils sont obligés de le faire, c’est rarement un choix. »

Les réserves en dollars ont grimpé jusqu’à 6,28 trillions de dollars pour atteindre 62,7 % de l’ensemble des réserves mondiales. Il s’agit de la quote-part la plus basse du billet vert depuis le 4e trimestre 2013, lorsque la devise américaine pesait pour 61,24 % des réserves.

Sur la seconde marche du podium on trouve l’euro, qui représente 20,15 % des réserves. Il s’agit d’un plus haut de 3 ans, qui reste tout de même bien loin de son record de 28 % établi en 2009.

Quant au yen, il a rebondi jusqu’à 4,89 %. (…) »

Source : MalayMailOnline