Le surprenant retour vers l’or

0
1956
or

« Les investisseurs reviennent sur l’or » nous indique L’Agefi de ce matin.

Bigre, seraient-ils devenus fous ? Un bon du Trésor américain rapporte 2,6%, l’économie américaine fait des flammes selon les statistiques officielles. L’euro ne s’est pas effondré. Pourquoi acheter maintenant un lourd métal jaune complètement ringard ?

« Les marchés s’attendaient à une Réserve fédérale plus agressive, ce qui avait pesé sur le cours de l’or, en recul de 4,62% entre son pic atteint le 24 février à 1 257 dollars (1 169 euros) l’once et le 14 mars, veille de la dernière réunion de politique monétaire. Depuis, le métal précieux a retrouvé des couleurs et s’inscrit en hausse de 2,66% sur les trois dernières séances, à 1 230 dollars l’once. Le mouvement est identique sur les ETP adossés aux métaux précieux: après des sorties de 769 millions de dollars la semaine précédente, ils enregistraient vendredi dernier 177 millions de collecte sur la semaine. »
L’Agefi

Que se passe-t-il donc pour que les « investisseurs » décident subitement d’aimer la « relique barbare » alors même que la Fed augmente ses taux ? Qui pourrait avoir besoin d’or ?

Des gens qui craignent l’inflation nous dit L’Agefi.

Ha mais voyons, s’il y avait de l’inflation, les banquiers centraux omniscients sauraient très bien quoi faire. Ils augmenteraient les taux, non ? Les investisseurs manqueraient-ils de foi ?

L’Agefi nous dit aussi que ce sont les Indiens qui veulent de l’or. Vous vous souvenez peut-être de cette sombre histoire : le gouvernement a sauvagement démonétisé les billets les plus utilisés pour détourner les Indiens du cash et ainsi pouvoir mieux les taxer ; pour qu’ils découvrent aussi les charmes d’un compte bancaire et du crédit.

Dans un premier temps, la demande a chuté car les Indiens ont moins importé d’or (-39% en 2016) et les cours ont suivi. Puis, dans un deuxième temps, la demande a bondi (+175% ce trimestre). Le World Gold Council s’attend à ce que la demande des particuliers pour l’or augmente même parce que la décision du gouvernement a « érodé » la confiance des individus. Vilains Indiens mécréants qui pensent que leur gouvernement n’agit pas pour leur bien ou dans l’intérêt public…

Mais revenons aux autres investisseurs. S’ils retournent à l’or, serait-ce parce qu’ils ne croient pas que les banquiers centraux puissent relever les taux quand il le faudra ?

Décollage de l’inflation, perte de confiance envers les banques centrales, ce sera la ruée vers l’or et les minières.

Car, après 10 ans de crédit presque gratuit, qui pourra payer plus cher ? En tous cas, pas la France, maillon faible de l’Europe selon The Telegraph.

Certains candidats des élections présidentielles ont la solution : monnaie nationale et planche à billets. Avec ça, tout ira bien.

A ce moment tout ira bien aussi pour l’or, car changer de fausse monnaie n’a jamais été une solution. Après tout, les Français ne sont pas plus bêtes que les Indiens, non ?

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit.

Article de Simone Wapler, via les Publications Agora.

simone_waplerSimone Wapler est directrice éditoriale des publications Agora, spécialisées dans les analyses et conseils financiers. Ingénieur de formation, elle a quitté les laboratoires pour les marchés financiers et vécu l’éclatement de la bulle internet. Grâce à son expertise, elle sert aujourd’hui, non pas la cause des multinationales ou des banquiers, mais celle des particuliers.

Elle a publié « Pourquoi la France va faire faillite » (2012), « Comment l’État va faire main basse sur votre argent » (2013), « Pouvez-vous faire confiance à votre banque ? » (2014) et “La fabrique de pauvres” (2015) aux Éditions Ixelles.