Le prix de l’or a encore une marge de progression, même si la Réserve fédérale et d’autres banques centrales dans le monde resserrent leurs politiques monétaires, selon les dernières perspectives de VanEck – Gestionnaire ‘EFT’ et de fonds communs de placement aux États-Unis.

Dans un rapport publié lundi, Joe Foster, gestionnaire de portefeuille, et Imaru Casanova, gestionnaire de portefeuille adjoint, pour la stratégie or de la société d’investissement, ont déclaré que bien que la Réserve fédérale envisage de relever agressivement les taux d’intérêt cette année, y compris deux hausses de 50 points de base lors des deux prochaines réunions, la hausse de l’inflation continuera de maintenir les taux d’intérêt réels à un bas niveau jusqu’en 2022.

Les marchés s’attendent à ce que la Réserve fédérale soit encore plus agressive que ce que suggère le procès-verbal de la réunion de politique monétaire de mars. L’outil FedWatch du CME montre que les marchés envisagent la possibilité que les taux d’intérêt dépassent 3 % d’ici la fin de l’année.

Dans le même temps, les pressions inflationnistes continuent d’augmenter. Mardi, l’indice des prix à la consommation des États-Unis a montré que l’inflation annuelle a augmenté de 8,5 % en mars, dépassant ainsi les attentes des économistes. Les pressions inflationnistes ont atteint un nouveau sommet pluridécennal.

Le prix de l’or a atteint son plus haut niveau en quatre semaines après la publication des dernières données sur l’inflation. Les contrats à terme sur l’or de juin se sont échangés pour la dernière fois à 1 971,90 $ l’once, en hausse de 1,20 % sur la journée.

« La Fed doit naviguer dans des eaux agitées, rendues encore plus difficiles par la guerre en cours. Elle doit être suffisamment agressive pour avoir une réelle chance de combattre l’inflation, mais faire attention à ne pas lancer l’économie dans une récession. Une inflation persistante et/ou une récession seraient toutes deux positives pour l’or », ont déclaré les analystes.

VanEck a également noté que, traditionnellement, l’or se porte bien dans un cycle de resserrement.

« Sur la base des rendements médians, l’or a surpassé les actions américaines (représentées par l’indice S&P 500) et le dollar américain (représenté par l’indice du dollar américain) dans les six mois et les douze mois qui ont suivi la première hausse du cycle, même s’il a sous-performé dans les mois qui l’ont précédée », ont déclaré les analystes.

Foster et Casanova ont déclaré que l’or continue de trouver un soutien dans la guerre que mène actuellement la Russie en Ukraine. Ils ont expliqué que les sanctions occidentales contre la Russie pourraient avoir un impact sur les réserves des banques centrales mondiales, car les nations se diversifient en s’éloignant du dollar américain.

« Selon le BGM Group, l’or représente moins de 1% des actifs financiers mondiaux, et un pourcentage relativement faible des réserves totales de plusieurs grandes économies », ont indiqué les analystes. « Une augmentation relativement faible du pourcentage des actifs financiers mondiaux alloués à l’or, de, disons, un peu moins de 1% à 2%, pourrait voir la demande doubler – et avec elle, le prix de l’or. »

Source

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici