L’or franchit le seuil clé des 1 300 $ tandis que l’inflation déçoit

0
909
or

« Les contrats à terme sur l’or ont franchi le seuil clé des 1 300 $ vendredi, clôturant la semaine en hausse de plus de 2 % après des chiffres décevants concernant l’inflation américaine, ce qui a généré un lot d’incertitudes quant au rythme futur des relèvements de taux de la FED.

(…)

« Il y a de nombreux éléments qui influencent l’or, notamment des statistiques économiques qui font planer des doutes sur la croissance future ou encore l’inflation, des éléments qui pourraient pousser la FED à agir moins rapidement que prévu concernant le relèvement de son taux directeur », a déclaré Peter Spina, président et CEO de GoldSeek.com. « Les marchés remettent en question le planning de la hausse des taux. La route menant à un marché haussier de l’or plus conséquent est en train d’être tracée pour les mois et les années à venir. »

Les obligations américaines et le dollar index ont baissé au cours de la semaine, tandis que l’or suivait le chemin opposé.

Les statistiques de l’inflation américaine publiées ce vendredi ont indiqué que l’inflation sur les prix à la consommation a principalement augmenté en raison des ouragans, qui ont fait grimper le prix des carburants à la pompe. Sans prendre en compte l’alimentation et l’énergie, l’indice des prix à la consommation de base n’a grimpé que de 0,1 %. L’augmentation récente du CPI, alimentée par l’énergie, a propulsé la hausse annualisée de l’inflation de 1,9 à 2,2 %, soit à un plus haut de 6 mois. Mais l’indicateur considéré plus important qu’est l’IPC de base n’a en revanche pas bougé à 1,7 % pour le 5e mois consécutif. Cela reste inférieur à l’objectif de 2 % de la FED.

Les ventes de détail ont également augmenté de 1,6 % en septembre, la meilleure performance de ces 30 derniers mois.

La plupart des analystes pensent que ces chiffres, qui ont été fortement influencés par les catastrophes naturelles, n’influeront pas le planning de relèvement des taux de la FED. En revanche, ils pourraient remettre en question l’agressivité de ses politiques en 2018. Le compte-rendu de la réunion de la FED publié cette semaine suggère que Yellen et ses collègues vont augmenter les taux en décembre, mais qu’ensuite les efforts de normalisation des politiques monétaires se poursuivront à un rythme graduel.

Néanmoins, le moral des ménages américains a atteint un plus haut de 13 ans en octobre, ce qui a quelque peu fait baisser l’or.

Le dollar index a connu sa première baisse hebdomadaire depuis 5 semaines. Un billet vert plus faible peut encourager les investisseurs non-américains à acheter des matières premières, dont de l’or.

L’investisseur bien connu Denis Gartmann a déclaré jeudi à CNBC Futures Now que « l’une des devises qui performera le mieux est probablement l’or. L’or libellé en dollars est dans un marché haussier. Il l’est depuis décembre, et cette hausse se poursuit. » (Source MarketWatch.)

Cet article ne mentionne pas le retour aux affaires des Chinois, et notamment sur le marché de l’or avec la réouverture du Shanghai Stock Exchange lundi dernier. Un événement qui a « coïncidé » avec la remontée du cours de l’or. Le graphique suivant de Zero Hedge semble suffisamment éloquent :

semaine d'or en Chine : conséquence sur l'or

C’est devenu une tendance saisonnière…

impact de la semaine d'or en chine