Métaux précieux : sommes-nous à un point d’inflexion clé ?

0
1312
lingots d'or pur

Michael Ballanger, en raison de la retraite des métaux précieux de ces derniers jours, a décidé de passer à l’offensive. Il explique pourquoi dans cet article du 25 juin 2018 publié sur StreetWiseReports.com : 

En bref, nous avons actuellement, pour les métaux précieux, une conjonction parfaite des planètes en raison d’indicateurs techniques indiquant qu’ils sont survendus, de facteurs fondamentaux attrayants, de vents favorables géopolitiques sans parler du sentiment catastrophique en cette veille du mois de juillet qui marque traditionnellement un retournement de tendance pour les métaux précieux, période positive qui dure habituellement jusque novembre. Il y a également d’autres conditions qui sont indubitablement haussières, notamment l’apathie totale en ce qui les concerne.

Je m’explique. Je suis membre de la Marina du port de Honey Harbour. Son parking est garni de Mercedes, BMW, Audi et de SUV de luxe full options, sans parler des navires valant plusieurs millions de dollars qui sont amarrés dans la Marina. Une soirée était organisée à l’attention des membres il y a une semaine. Je m’y suis rendu et j’ai papoté avec les autres propriétaires. J’en ai profité pour poser à chacun d’entre eux la question suivante : « Selon toi, quel doit être le poids de l’or et de l’argent dans l’allocation stratégique d’un portefeuille ? » Lorsqu’on me fixait d’un regard qui semblait dire mais de quoi est-ce que tu parles, j’enchaînais avec un « Désolé John, est-ce que tu possèdes de l’or ou de l’argent parmi des investissements ». Si on me fournissait la réponse « c’est mon conseiller financier qui décide, mais dis-moi, est-ce que je devrais ? », je me retenais de dire ce que je pense, car j’aurais fini par en faire tout un fromage. Je me suis contenté de prendre la température.

En bref, vous pouvez imaginer le résultat de mon enquête totalement biaisée et non scientifique auprès de mes compagnons amateurs de bateaux : aucun d’entre eux ne s’intéresse à l’or et/ou à l’argent. Ils s’en foutent. Tous, sans exception. Et le pire dans tout cela, c’est que ces gens sont de véritables experts en ce qui concerne les appartements, les locations, l’immobilier résidentiel. Des véhicules qui furent de superbes investissements vu que la bulle de l’immobilier a atteint des records sans précédent. Je ne peux pas leur en vouloir de se focaliser sur ce qui « a fonctionné jusqu’à présent », et d’ignorer « ce qui craint ». C’est d’ailleurs toujours l’état psychologique qui règne auprès des investisseurs lorsqu’on atteint un tournant. Selon moi, nous sommes exactement à ce moment d’inflexion qui consacrera un renversement de tendance majeur. Ce pourrait d’ailleurs être l’un des plus importants de l’histoire.

Cet été sera différent des précédents, car depuis 2008, la FED a déjà effectué ce tournant en termes de politique monétaire. Elle est en train d’appuyer sur la pédale de frein de l’économie, qui a enfin répondu aux stimulations monétaires et aux interventions sur les marchés sans précédent de ces dernières années. Elle fait machine arrière sur ce qui a permis au marché « d’acheter les creux » sans trop se soucier des conséquences vu que le marché haussier fut fabriqué par la FED. Je ne vais pas vous fatiguer avec mon vitriol anti-banques et anti-gouvernement que vous connaissez, car l’idiotie aveugle a rapporté des fortunes durant ces 10 dernières années par rapport aux gens prudents comme nous qui ont adhéré aux principes de l’argent sain.

La logique derrière la possession d’un actif qui a survécu à 5000 années d’abus parlementaires, dictatoriaux, oligarchiques et sectaires semblait brillante en 2007 tant les raisons étaient valables. Mais, soyons honnêtes, c’est de plus en plus compliqué d’entendre votre beau-frère vendeur de voitures se vanter des profits qu’il engrange avec ses technologiques. Il faut avoir la patience du guépard, tapi dans la savane africaine en attendant ses proies assoiffées s’approcher de façon désespérée et dangereuse du point d’eau, prêt à bondir sur l’élément le plus lent du troupeau dans un assaut sanglant. Je ne vais pas succomber à la tentation d’une capitulation psychologique, ou de toute autre chose qui me distrairait de l’arrivée du troupeau. Il arrive, et le festin sera somptueux.