Or : en route vers les 1500 $ alors que l’inflation fait son retour

0
1993
inflation

L’or se prépare à grimper jusqu’à des niveaux que nous n’avons plus vus depuis quatre ans alors que l’inflation en hausse et les taux réels négatifs se conjuguent pour doper la demande, d’après Incrementum AG, qui affirme que le métal précieux pourrait être au tout début d’un marché haussier.

Le cours pourrait atteindre entre 1400 et 1500 $ l’once cette année, selon Ronald-Peter Stoeferle, partenaire de cette société basée au Liechtenstein qui gère un peu plus de 100 millions de dollars. L’or pour livraison immédiate, qui était à 1249 $ mercredi, a atteint 1400 $ pour la dernière fois en septembre 2013.

L’or augmente depuis le début de cette année alors que les investisseurs jaugent le risque de voir le président Trump être dans l’incapacité d’implémenter son agenda, ce qui s’ajoute aux incertitudes entourant les élections européennes ainsi que le processus du Brexit. Dans ce contexte, les investisseurs sont également sur le qui-vive en ce qui concerne l’accélération de l’inflation alors que l’indicateur favori de la FED a bondi pour se rapprocher de l’objectif de la banque centrale. Ses décideurs ont relevé son taux directeur ce mois, tout en maintenant le cap qui vise à l’augmenter deux fois de plus en 2017.

« À court terme, nous sommes un peu dans un no man’s land technique, nous voyons également que la saisonnalité n’est pas vraiment favorable », a déclaré Stoeferle dans une interview donnée à Singapour ce mardi. « La véritable accélération de la tendance pourrait commencer au début de l’été. Nous sommes dans les prémices d’un marché haussier, donc tout le monde est encore un peu prudent, ou légèrement négatif, mais cela va s’améliorer. »

Protection contre l’inflation

Le métal est traditionnellement perçu en tant que protection efficace contre l’inflation en hausse, s’appréciant dans un tel contexte afin d’aider leurs porteurs à protéger leur patrimoine. Même si des taux américains en hausse ont pour habitude de doper le dollar et d’impacter négativement l’or (note : encore une fois cette contrevérité se retrouve dans un article sur le métal jaune ; nous conseillons à Bloomberg d’observer la courbe des taux américains et de la valeur de l’or dans les années 70, ainsi que dans d’autres occurrences similaires), la matière première a progressé durant les cycles précédents de relèvement des taux (note : eh oui, c’est d’ailleurs plutôt la norme, et l’inverse l’exception, sur ces 4-5 dernières décennies ! Voir notre article sur l’analyse historique de la hausse des taux et de son impact sur l’or). Les déclarations récentes de Trump à propos de la vigueur du dollar devraient également être positives pour l’or, d’après Stoeferle. (…)

Incrementum (…) utilise son propre indicateur de l’inflation, qui est actuellement de neutre à légèrement négative. « Dès que nous recevrons le signal d’une inflation en hausse, nous investirons dans des actifs sensibles à l’inflation telles que les actions minières argent et or, l’énergie et les matières premières en général », a déclaré Stoeferle.

Mais tout le monde n’est pas optimiste. Société Générale recommande de vendre après une hausse, vu qu’elle voit l’or décliner en raison du serrage de vis monétaire de la FED et de l’impact limité des événements politiques sur le métal. Elle prédit une moyenne de 1125 $ l’once pour le T4, ce qui est proche des 1230 $ de la moyenne du panel interrogé par Bloomberg. (…)

L’inflation des prix à la consommation augmente également en Europe. L’inflation en zone euro fut de 2 % en février, la plus élevée depuis janvier 2013, d’après les données d’Eurostat. En Grande-Bretagne, l’inflation fut, durant ce même mois, de 2,3 %. (…)

« L’inflation prend de la vitesse », a déclaré Stoeferle. « Nous la voyons revenir aux quatre coins du globe : aux États-Unis, où tous les indicateurs de l’inflation ne cessent de grimper et d’atteindre des plus hauts. Nous la voyons revenir en Europe, en Asie. »

Article de Bloomberg, publié le 29 mars 2017