Prévision du prix de l’or juin 2020 : les bulls devraient prévaloir (S. Thomson)

0
9045
Or

Les investisseurs dans l’or souhaitent l’émergence d’une nouvelle tendance. Les oscillateurs, les volumes qui augmentent et les configurations bulllish qui suggèrent une hausse apparaissent sur les graphiques des minières or, ce qui est bon signe.

Voici le graphique du cours de l’or quotidien. On peut résumer la situation en disant que le contexte fondamental et technique est solide pour l’or. On voit se dessiner un beau rectangle bullish, désormais la figure tête et épaules inversées apparaît dans le rectangle. Cela suggère que la tendance pourrait être cassée à la hausse.

Du côté des fondamentaux, le gouvernement américain envisage un plan visant à utiliser de l’argent fraîchement emprunté et créé afin d’offrir une prime au citoyen qui retourne travailler. Il réfléchit également à la possibilité d’emprunter et de créer encore plus de monnaie pour financer des projets d’infrastructures. Soit des velléités qui sont inflationnistes.

En bref : le QE de Wall Street est renforcé par le QE accordé à Main Street et cela signifie… la fête pour Gold Street.

Les tensions grandissent entre les puissances majeures que sont la Chine, l’Inde, l’Amérique, l’Europe, le Japon et la Russie. Il y a eu notamment des morts à la frontière entre la Chine et l’Inde suite à des affrontements militaires. Alors que le leadership impérial passe des États-Unis à la Chine, ces tensions devraient aller crescendo car de nombreuses nations sont impactées par la transition.

La période de croissance la plus forte de l’Amérique fut indubitablement entre 1870 et 1914. Soit lorsque la mondialisation avançait tambour battant. Le populisme a mis un terme à cet âge d’or. Les citoyens du monde ont ensuite été ravagés par la guerre.

Le populisme gagne de nouveau en traction aux 4 coins de la planète. Simplement parce que les gouvernements, endettés jusqu’à la garde, tentent de se rejeter la faute les uns sur les autres pour les problèmes qu’ils ont créés avec leur propre dette. (…)

La prochaine étape de la chute de l’empire américain pourrait impliquer une guerre sur son propre sol. Une guerre à la fois civile et extérieure. Ce scénario effrayant pourrait devenir très concret en 2021 si on se base sur l’analyse cyclique des guerres.

Un mot sur l’argent

Voici le graphique incroyable de l’argent métal.

L’or est l’actif de diversification ultime, tandis que l’argent métal est le meilleur canari dans la mine de l’inflation. Il est clair que l’argent évolue de façon très vigoureuse. Voyez comment le cours a rapidement récupéré jusqu’au cou de la figure tête et épaules inversées. Il est également repassé au-dessus d’une ligne de support haussière importante.

Une hausse jusqu’à 18,5 dollars signifiera probablement que tous les feux sont au vert. Je pense que cela va se produire.

Pour en revenir aux États-Unis, la route vers le Zimbabwe 2.0 se dessine sans relâche. La FED a annoncé qu’elle allait pour la première fois procéder à des achats d’obligations corporate sur les marchés ouverts, avec de l’argent fraîchement créé.

Dans cet environnement fait de taux négatifs qui impactent les revenus des retraités, d’une multitude d’impôts, de l’absence de soins de santé pour les plus pauvres, de l’absence d’abris antibombes pour les citoyens, de voyous cinglés qui portent des uniformes de police et qui imposent des milliards de règles ridicules, de conflits raciaux, de marchés actions symboles de la productivité des photocopieuses de la FED, de chiffres économiques officiels qui prennent la forme de propagande… Il semblerait que l’Amérique soit déterminée à prendre le chemin du Zimbabwe.

Cela signifie que l’or est assuré de franchir la barre des 2.000 $ l’once, pour ensuite se lancer telle une fusée vers mon objectif à moyen terme de 3.000 $.

Source