10 raisons pour un envol du cours de l’or

0
1713
lingots d'or pur

L’inflation est en route. Elle aura un effet majeur sur l’économie mondiale et les marchés financiers. Il s’agit de l’un des facteurs qui propulseront l’or jusqu’à des niveaux quasi impensables aujourd’hui. Voici les 10 raisons qui déclencheront l’envol du cours de l’or.

Une confiance inébranlable

Les marchés affichent une confiance totale, ils semblent ne rien craindre alors que nous sommes proches des niveaux records. On ne voit pas d’inquiétudes alors que les marchés actions sont énormément surévalués et que le marché obligataire est à un plus bas historique et ne peut évoluer que dans un sens. Personne ne semble également se soucier du fait que le marché immobilier est tellement cher que peu de gens peuvent devenir propriétaires. La création monétaire et la manipulation des taux ont abaissé tellement les coûts de financement que les acheteurs ne se soucient pas du prix de l’immobilier, mais des taux des crédits hypothécaires. Dans de nombreux pays européens, ceux-ci affichent des taux d’environ 1 %. À ces niveaux, la charge mensuelle est négligeable. Peu de banques ou d’emprunteurs ne s’inquiètent d’éventuels taux à 2 chiffres, comme dans les années 70.

Tandis que nous attendons que les marchés sortent de leur rêve éveillé, quels signaux suivre pour anticiper ce réveil ?

  • Les taux d’intérêt/le marché obligataire ;
  • L’inflation, les matières premières, le pétrole, l’indice CRB (matières premières) ;
  • Le dollar ;
  • Les marchés actions ;
  • L’or.

Les taux – une seule direction possible

Pour une planète endettée à hauteur de 250 trillions de dollars (+ des produits dérivés à hauteur de 1,5 quadrillion et des obligations non-provisionnées de 0,75 quadrillion), les taux d’intérêt sont critiques. Une augmentation modeste des taux aura des conséquences catastrophiques sur la dette mondiale. Les produits dérivés sont également très sensibles aux taux.

Le cycle à très long terme des taux a atteint un plus bas il y a un an. Vu que la dette libellée en dollars est la plus massive, les taux sur le dollar sont les plus importants de la planète. L’obligation américaine sur 10 ans a atteint un plus bas en juillet 2016 (1,3 %), elle affiche aujourd’hui un taux de 2,3 %. Comme le graphique ci-dessus le montre, nous avons connu une hausse rapide en décembre 2010. La correction longue de 10 mois a pris fin au début de septembre 2017, une tendance haussière forte a désormais repris.

L’inflation en hausse

Il y a de nombreuses façons de calculer l’inflation. Vous pouvez prendre en compte les chiffres officiels du gouvernement, qui sont manipulés et qui affichent une latence avec l’état de l’économie réelle. Le CPI américain a connu un plus bas en 2015-2016 à 0 %, il est aujourd’hui de 2 %. Si on se base sur les calculs de ShadowStat, l’inflation réelle aux États-Unis est plutôt proche de 6 %, et clairement dans une tendance haussière.

Mais il y a d’autres indicateurs mondiaux concernant l’inflation, qui sont meilleurs car ils ne peuvent être manipulés. L’index CRB (matières premières) s’est effondré de 50 % entre 2014 et le début 2016. Depuis ce plus bas significatif, le CRB est en hausse de 15 %. (…)

Le dollar américain – la tendance baissière va s’accélérer

Le dollar est engagé dans une tendance baissière solide depuis 1971, lorsque Nixon a annulé la convertibilité du dollar en or. (…) Le système du pétrodollar est la raison principale pour laquelle le dollar est toujours dominant. (…) Ce fut une bonne décision d’un point de vue américain, vu que cet accord a créé une demande massive de dollars à travers le monde. Mais les choses vont changer alors que la Chine et la Russie proposent désormais une alternative. Cela débouchera sur la fin du dollar en tant que monnaie dominante. (…)

Nous pourrions assister à un regain de vigueur temporaire du billet vert suite à la chute importante que nous avons connue cette année. Mais la tendance baissière est très claire. Dans les mois qui viennent, la baisse va s’accélérer à nouveau. Les conséquences seront désastreuses pour l’économie américaine. Elles mèneront à une accélération rapide de l’inflation américaine et mondiale.

Marchés actions – les bulles peuvent continuer de gonfler, mais finiront par exploser

La plupart des marchés actions mondiaux ont atteint leur record, ou en sont proches. La seule grande exception est le Japon, qui a connu un pic en 1989 avec 39 000 points pour le Nikkei et qui, 18 ans plus tard, est à la moitié de ce niveau.

Malgré ces bulles, (…) rien n’empêche la poursuite de la marche en avant vu que les bulles peuvent gonfler jusqu’à des niveaux insoupçonnables. La tendance haussière se poursuit et rien n’indique que les choses vont s’inverser. (…) En bref, les marchés actions peuvent encore grimper significativement, mais le risque est très élevé vu l’ampleur de la correction que nous connaîtrons lorsqu’elle se manifestera.

Or – la tendance haussière à long terme va s’accélérer

Dans un contexte de marchés actions en hausse, de taux qui augmentent et d’un dollar qui baisse, comment va se comporter l’or ? La réponse à cette question est simple. Tout comme les matières premières, l’or et l’argent ont déjà repris leur tendance haussière à long terme en janvier 2016. Voici les 10 facteurs qui vont propulser le cours de l’or jusqu’à des niveaux presque impensables :

  1. L’implosion du système financier, et la création monétaire massive/dévaluation des monnaies qui s’ensuivra.
  2. L’or suivra le rythme de l’inflation, qui augmentera fortement jusqu’à peut-être générer un épisode d’hyperinflation.
  3. Les taux d’intérêt réels seront négatifs, ce qui est bon pour l’or. Ce fut le cas dans les années 70, lorsque l’or explosa de 35 $ à 850 $ l’once malgré des taux à 2 chiffres.
  4. La fin du système du pétrodollar et la destitution du billet vert.
  5. L’accumulation massive d’or de la Chine et l’introduction potentielle d’un système de paiement du pétrole en or.
  6. Les coffres des banques centrales occidentales qui ne contiennent presque plus d’or. Les banques centrales ont prêté ou vendu en catimini une grande partie de leur or. Ce métal est désormais en Chine, et il y restera.
  7. Les manipulations des cours de l’or par les banques de lingots et les gouvernements cesseront d’être efficaces.
  8. Le marché papier de l’or s’effondrera jusqu’à ce qu’aucune offre de vente n’apparaisse, ce qui signifie qu’il sera impossible d’acheter du métal, quel que soit le prix.
  9. L’inflation va augmenter substantiellement les achats d’or des investisseurs institutionnels. L’or représente aujourd’hui 0,4 % du montant total des actifs financiers. Une augmentation de ce pourcentage jusqu’à 1 ou 1,5 % multiplierait le cours de l’or.
  10. Avec la demande mondiale relativement basse d’aujourd’hui, la production annuelle des mines d’or de 3 000 tonnes est facilement absorbée. Avec une production en baisse, la hausse à venir de la demande ne pourra que déboucher sur des prix plus élevés.

Les 10 facteurs cités ci-dessus ne sont pas basés sur un quelconque espoir, ou une fiction. La question n’est pas de savoir si cela aura lieu, mais quand. À mon avis, je pense que ce sera le cas dans les 5 ans à venir, probablement plus tôt. Tous ces facteurs devraient multiplier le cours de l’or par 10, au minimum.

Il ne faut pas perdre de vue qu’entre 1976 et 1980, le prix de l’or a été multiplié par 8,5 (de 200 à 850 $). Aujourd’hui, la situation est bien plus explosive. C’est pourquoi le scénario de hausse de 10x n’est pas irréaliste.

Si vous ne possédez pas d’or ou d’argent, profitez-en pour en acheter à ces prix ridiculement bas et conservez-les en dehors du système bancaire. Si vous avez déjà agi, vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles : vous êtes bien protégé contre les catastrophes à venir.

Source : article d’Egon von Greyerz, publié le 6 octobre 2017