51 banques de la zone euro sont vulnérables à un choc des taux, selon la BCE

0
1410
bâtiment de la BCE

51 banques importantes de la zone euro sont exposées à un risque en cas de changement brutal des taux d’intérêt, et pourraient devoir en conséquence augmenter leur capital pour le parer, d’après un communiqué publié aujourd’hui par la BCE.

La Banque centrale européenne envisage de mettre un terme à ses stimulations monétaires après des années de taux ultra bas et d’achats obligataires massifs, préparant ainsi le terrain pour un futur relèvement des taux.

Après avoir simulé des scénarios divers tels qu’un resserrement de vis monétaire soudain ou encore le gel du crédit qui avait suivi l’effondrement de Lehman Brothers, la BCE a conclu que la plupart des 111 banques de la zone euro sont bien préparées à un choc sur les taux.

Elle a cependant averti qu’elle avait besoin d’entreprendre des « discussions intenses » avec 51 d’entre elles après avoir découvert qu’elles pourraient être vulnérables en raison de gros paris via des instruments dérivés et de modèles de calcul du risque trop agressifs.

Une hausse des taux pourrait engendrer le besoin urgent pour ces banques de renforcer leur capital.

« Nous devons avoir des discussions intenses avec ces banques pour nous assurer qu’elles comprennent bien le risque et qu’elles disposent de suffisamment de capitaux si les choses devaient mal tourner », a déclaré Korbinian Ibel, superviseur senior de la BCE. (…)

Article de RTE.ie, publié le 9 octobre 2017