Achats d’or par les banques centrales : même la Pologne s’y met

0
1373
or de la Buba

Dans un article précédent, nous avons mis en exergue le grand retour des banques centrales sur le marché de l’or depuis ces 10 dernières années. Ces entités qui étaient vendeuses auparavant sont petit à petit passées acheteuses pour représenter 10 % du marché. Aujourd’hui, c’est au tour de la Banque centrale de Pologne d’acheter des lingots, ce qu’elle n’avait plus fait depuis 2 décennies, comme l’explique cet article de Bloomberg du 1er octobre 2018 (sous-titres ajoutés) :

La Banque centrale polonaise a acheté 9 tonnes d’or

« La Pologne vient de lancer une charge inhabituelle sur le marché de l’or. Varsovie a ajouté environ 9 tonnes de métal à ses réserves d’or en juillet et août alors que le cours baissait. C’est ce qu’indiquent les statistiques publiées par le FMI. Il s’agit du plus gros achat d’or de la Pologne depuis 1998, ainsi que l’acquisition d’or la plus importante par un pays de l’Union européenne depuis cette date.

La Banque centrale polonaise a refusé de commenter la nouvelle. Les économistes affirment que la baisse récente du cours de l’or, qui a atteint un plus bas d’un an, rend le métal attractif.

« La politique de gestion des réserves de la banque repose sur la diversification », a déclaré Marcin Mazurek, économiste senior de mBank. « La raison de base réside peut-être du côté du bas prix de l’or, en combinaison avec l’anticipation d’une inflation mondiale plus élevée. »

Jamais les réserves d’or de la Pologne n’ont été aussi élevées depuis 1983, même si le pays d’Europe de l’Est se trouve en dehors du top 30 des nations qui possèdent le plus d’or, selon les statistiques du FMI et du World Gold Council. Même si la croissance polonaise est 2 fois plus élevée que la moyenne du bloc européen, les analystes s’attendent à un ralentissement économique dans les années à venir. Selon Moody’s Investor Services, la Pologne affiche l’un des déficits fiscaux les plus élevés d’Europe de l’Est.

Achat d’or inhabituel

Durant les 35 dernières années, la Banque centrale polonaise a augmenté ses réserves d’or de façon marquée à quelques reprises. Ses derniers achats, d’une valeur de 355 millions de dollars au cours actuel, portent les réserves d’or de la Pologne à un niveau record depuis 20 ans. La Russie est de loin la nation qui achète le plus de métal jaune. Récemment, des pays comme le Kazakhstan, l’Inde et les Philippines ont également fait l’acquisition de lingots.

L’achat de la Pologne « suggère que les banques centrales perçoivent l’or comme un actif de plus en plus attractif », a déclaré Matthew Turner, stratégiste de Macquarie Group à Londres. « Une base plus large et plus représentative d’acheteurs du côté des banques centrales ne peut être qu’une nouvelle positive pour le marché de l’or », a-t-il écrit dans un rapport.

Selon Natalie Dempster, directrice du World Gold Council pour les banques centrales et les politiques publiques, il se peut que les nations accumulent de l’or dans l’anticipation du scénario d’un système monétaire international qui s’éloigne du dollar pour d’autres devises.

« Lorsqu’elles gèrent leurs réserves, les banques centrales ont 3 objectifs en tête :

  • Garantir la sécurité de leurs actifs ;
  • S’assurer de leur liquidité ;
  • Obtenir du rendement.

L’or remplit ces 3 objectifs », a-t-elle déclaré.