• Ce mardi, la glissade de l’or s’est poursuivie. Le métal jaune a flirté avec les 1.800 $ pour ensuite regagner un peu d’air. Au moment d’écrire ces lignes, il s’échange juste en dessous de 1.810 $. L’argent est à 23,25 dollars.

  • Les métaux précieux sont punis alors que l’appétit pour le risque des investisseurs repart de plus belle. C’est évidemment un fort contraste par rapport à la situation réelle, notamment la progression de la pandémie qui ne ralentit pas.

  • Stewart Thomson n’est pas impressionné par cette baisse. Selon lui, hier fut une superbe journée pour ceux… qui étaient à l’affût d’un creux afin de faire de bonnes affaires. Comme il l’avait répété, il attend la zone des 1.788 $ pour passer à l’action. Il ne s’agira pas nécessairement du plus bas, si on atteint ce niveau. D’autres zones à surveiller sont 1.740 $ et 1.670 $.

  • Récemment, nous avons évoqué à de nombreuses reprises l’impact des taux réels sur le prix de l’or. Malgré le fait que ceux-ci sont repartis à la baisse récemment, le métal n’en a pas profité. Il s’agit probablement d’un signe que le métal est survendu, tout comme il fut suracheté durant l’été. Cela ne signifie pas que cette faiblesse ne va pas se prolonger davantage. Mais tôt ou tard, les choses devraient se rééquilibrer.