• Ce lundi, les métaux précieux ont démarré la semaine du bon pied. Ils ont poursuivi sur leur lancée de vendredi en s’appréciant de façon substantielle. Depuis ce matin, la tendance se poursuit.
  • Ole Hansen, responsable de la stratégie matières premières de Saxo Bank, estime que le redressement de l’or est décent. Il se produit alors que les traders se focalisent à nouveau sur les stimulations et la reprise. Selon Hansen, la prochaine barre technique est à 1.841 dollars. Mais ce sont les 1.875 dollars qui représenteront le véritable test. En ce qui concerne l’argent, 27,5 et 28 $ sont les niveaux à surveiller.
  • Les guerres commerciales sont faciles à gagner, paraît-il. Mais l’année dernière, à l’occasion de la dernière année du mandat de Trump, les États-Unis ont enregistré leur plus gros déficit commercial depuis 2008. En 2019, il s’est élevé à 678,7 milliards de dollars. L’année précédente, il était de 576,9 milliards.
  • Il est pratiquement impossible d’acheter de l’argent physique en grande quantité à Londres. Selon Alasdair Macleod, la seule façon de se procurer du métal consiste à acheter des contrats à terme argent et à prendre livraison du métal. Selon Ted Butler, 4 banques de lingots représentent la majorité des positions short. Elles auraient récemment renforcé de façon historique leurs positions ces derniers jours.
  • Selon Jim Wyckoff, de Kitco, la hausse des métaux précieux de ce lundi serait le résultat d’une chasse aux bonnes affaires. Les traders auraient profité de la baisse des prix de la semaine dernière pour passer à l’achat.
  • Bitcoin a enregistré une nouvelle hausse spectaculaire suite à un investissement de 1,5 milliard de dollars de Tesla dans BTC. Elon Musk avait pourtant tweeté pas plus tard que fin décembre que « Bitcoin est presque autant de la merde que les fiats ».