« De nouveaux risques pèsent sur la croissance mondiale !! » L’édito de Charles SANNAT

0
779
risque
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Lorsque l’on gratte un peu, et encore sans avoir à faire beaucoup d’efforts, sous la surface des choses, on voit bien vite que même les plus hautes autorités monétaires ou économiques savent pertinemment que de lourds risques pèsent sur nos avenirs financiers.

Tout le monde le sait mais personne ne peut le crier trop fort sur les toits car cela risquerait bien évidemment de créer des paniques autoréalisatrices.

Conséquence de cela, et c’est assez simple à comprendre, il vous appartient de lire entre les lignes et d’aller chercher les bonnes informations aux bonnes sources.

Jamais, finalement, nous n’avons eu autant de possibilités d’être aussi bien informés et c’est extraordinaire.

Aujourd’hui, en quelques clics de souris, je suis connecté à la Réserve Fédérale américaine là où, jeune étudiant, je devais me déplacer jusqu’à la Banque de France pour accéder à certaines informations, ou hanter les bibliothèques spécialisées ce qui nécessitait de longs déplacements.

Les nouvelles menaces que détecte la BCE

Si la BCE estime que les risques pesant sur la croissance mondiale ont diminué l’an dernier, d’autres ont fait leur apparition, notamment en Chine.

Dans son bulletin mensuel publié mercredi, la BCE suggère que les risques « sur la croissance mondiale ont reflué l’an dernier, mais sans disparaître. De plus, de nouveaux risques ont émergé ».

Si l’on traduit la BCE, cela signifie qu’aucun des problèmes anciens n’est réglé, et que de nouveaux problèmes sont là… De vous à moi, ce n’est pas bon du tout !!

Le risque Chine !

Et pour nos analystes de la Banque centrale européenne, c’est la Chine qui représente LE nouveau foyer de risques sur le moyen terme, « en dépit de récentes décisions de Pékin qui ont pu éviter un effondrement plus important de l’activité depuis 2015 » au prix évidemment de coûts très importants « incluant une élévation du levier d’endettement et une mauvaise allocation des ressources ».

Si on traduit à nouveau la BCE, il faut comprendre que l’économie chinoise est en pleine multibulles financières et spéculatives de partout !!

L’économie chinoise est totalement « bullesque » !

Le risque Trump !

L’autre grand risque est celui lié aux incertitudes politiques entourant les intentions de la nouvelle administration américaine, en particulier les politiques fiscale et commerciale que souhaite mener Trump.

Il est certain qu’une véritable politique de démondialisation ne serait pas forcément la meilleure pour les profits à court terme de certaines grosses multinationales qui se gavent sur les différences de modèles sociaux et de coûts de production pour produire dans les pays pas cher pour nous vendre très cher ici…

Le risque BREXIT !

L’issue incertaine des négociations en Europe sur le Brexit, qui viennent à peine de débuter, constitue aussi un autre élément de risque, a-t-elle redit.

Voilà donc qui nous fait un paquet de risques nouveaux qui viennent remplir notre besace déjà bien pourvue en risques anciens.

Et comme si cela ne suffisait, la BCE « note par ailleurs que la reprise progressive de l’économie mondiale reste en grande partie dépendante d’un soutien continu des politiques fiscale et monétaire »…

En gros, la BCE vous explique que sans argent gratuit et imprimé en grande quantité à partir de rien… il ne se passerait pas grand-chose.

Alors à votre avis, les choses vont-elles véritablement mieux ?

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source AFP via Romandie.com