Dollar : sa plus mauvaise passe depuis 14 ans

0
1045
des dollars

Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour le dollar. L’U.S. dollar index baisse chaque mois depuis février. Il s’agit de la plus longue série de baisses mensuelles consécutives de ces 14 dernières années.

À un moment ou à un autre, une correction devra avoir lieu vu que l’économie américaine semble être en bonne posture. Cette semaine, les statistiques économiques ont montré que le PIB américain a connu sa croissance la plus vigoureuse de ces 2 dernières années à l’occasion du T2 2017. La publication des chiffres de l’emploi américain de vendredi pouvait être la confirmation. Mais il n’en fut rien.

us dollar indexLes États-Unis ont créé 156 000 emplois en août, ce qui est beaucoup moins que les prévisions des économistes. Le chômage est légèrement reparti à la hausse, passant de 4,3 à 4,4 %, tandis que les hausses des salaires continuent d’être à la traîne à +2,5 %. Les opérateurs ont réagi promptement à cette déception pour faire baisser le dollar de 0,5 % quelques minutes seulement après la publication du rapport.

En 2017, les créations d’emplois ont atteint la moyenne mensuelle de 176 000 unités, ce qui est similaire aux chiffres de 2016. Si cette tendance est positive, la stagnation du taux de participation à la population active et de la hausse des salaires fait que les décideurs de la FED se demandent si l’économie américaine est prête à encaisser de nouveaux relèvements de taux.

En juin, la plupart des responsables de la banque centrale estimaient qu’il y aurait au moins un relèvement avant la fin de l’année, mais la faiblesse de l’inflation porte les investisseurs à croire que cela n’aura probablement pas lieu. Cela impacte la performance du dollar. Les tensions géopolitiques avec la Corée du Nord et le dossier du plafond de la dette qui se rapproche à grands pas n’aident pas non plus le billet vert. Mais alors que celui-ci se morfond, les autres devises s’apprécient, notamment l’euro.

performance du dollar par rapport à l'euroDurant les 6 derniers mois, le dollar a perdu 11 % sa valeur par rapport à la monnaie unique. Si l’Europe profite d’un regain de forme de la croissance, les effets sont presque devenus trop bons. L’euro est passé au-dessus des 1,2 dollar pour la première fois depuis janvier 2016 si bien qu’il se chuchote que les décideurs de la BCE s’en inquiètent, alors qu’ils voudraient réduire le QE en cours. La zone euro craint un nouvel épisode de basse inflation en raison de la vigueur de l’euro. Les responsables de la BCE vont se réunir pour prendre une décision.

Source