Les cryptodevises, un allié de l’or et non un ennemi

0
404
bictoin et or

Bitcoin poursuit ses folles fluctuations, ayant presque atteint les 5 000 $ au début du mois de septembre pour ensuite chuter lourdement de 20 % à environ 4 200 $. Certains partisans de l’or exploitent cette volatilité pour attaquer les cryptodevises, mais je pense qu’ils font fausse route. Oui les métaux précieux sont supérieurs aux cryptodevises à presque tous les niveaux. Cela n’empêche pas Bitcoin d’être un allié objectif de l’or. Voici pourquoi.

Bitcoin ouvre les consciences

Les jeunes sont irrésistiblement attirés par tout ce qui est high-tech. Si l’or, cette relique barbare vieille de 5000 ans, peut sembler bien loin des préoccupations d’un jeune adulte, la chaîne de blocs des cryptodevises est en revanche passionnante pour ce public. Les jeunes se passionnent donc pour cette nouveauté, ils sont peut-être attirés dans un premier temps par les perspectives de faire des profits incroyables (et certains l’ont fait), mais en bout de course ils finissent par devenir familiers avec les raisons qui sont derrière la création de Bitcoin et de ses émules, à savoir la dévaluation constante des monnaies papier émises par le gouvernement et leur monopole monétaire.

Bitcoin permet donc d’ouvrir les « consciences monétaires » de jeunes qui ne se seraient pas nécessairement intéressés à l’or.

Et que se passera-t-il si les grandes cryptodevises sont interdites ?

Les particuliers et les investisseurs qui souhaitent se prémunir du risque de dégradation des monnaies tout en se protégeant des risques de contrepartie n’ont pas 36 possibilités : il y a les métaux précieux et, dans une moindre mesure, les cryptodevises.

Cependant, tant que les régulateurs des grands marchés mondiaux n’auront pas tranché définitivement la question des cryptodevises, leur avenir restera incertain. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je détiens très peu de Bitcoin et que je préfère me tenir éloigné de ce marché malgré les perspectives de profits spéculatifs qu’il offre. Le crash de 20 % de Bitcoin du début du mois de septembre s’explique d’ailleurs par la décision de la Chine : sa banque centrale a décrété les ICO (nouvelles émissions de cryptodevises) illégales.

En admettant que Bitcoin soit purement et simplement interdit par les grands régulateurs tels que l’Europe, les États-Unis et la Chine, un scénario vraiment envisageable, que feront les particuliers et les investisseurs qui ont misé sur Bitcoin et cie ? Ils se tourneront au moins en partie vers l’or.

Mark Mobius : les gouvernements finiront par s’en mêler

C’est d’ailleurs l’opinion de Mark Mobius, qui a été interrogé par Bloomberg et qui estime que le marché des cryptodevises devient incontrôlable. Il a déclaré :

« Les cryptodevises sont en train de partir en vrille et cela va attirer l’attention des gouvernements du monde entier. Nous allons ensuite voir les gens se tourner vers l’or car ils vont se demander s’ils peuvent vraiment faire confiance à ces devises électroniques. » Il a ajouté, et ce avant la décision de la banque centrale chinoise :

« Les gens ont besoin de moyens d’échange dans lesquels ils peuvent avoir confiance. En ce moment, cette confiance est plutôt bonne vu qu’il est possible d’acheter et de vendre du Bitcoin, ils pensent que ce marché est raisonnablement stable, mais le jour où les gouvernements s’en mêleront arrivera, et à ce moment vous verrez la valeur de la devise chuter. »