Einhorn confirme ses positions or

0
1351
lingots d'or

Tandis que les métaux précieux reprennent des couleurs depuis le coup de mou post-élection de Trump (l’argent est d’ailleurs actuellement l’actif le plus performant de 2017, + 14,64 %, contre 8,97 % pour l’or, soit mieux que le Dow Jones et le S&P 500), les grands noms de la finance se rappellent subitement au bon souvenir du métal jaune alors que l’inflation et les incertitudes liées à la présidence de Trump sont au centre des discussions. Cette fois-ci, c’est au tour de David Einhorn de croire en l’or, comme nous l’apprend cet article du 23 février 2017 de Bloomberg :

Le gestionnaire de hedge fund David Einhorn parie sur la baisse des obligations d’État et sur un rebond de l’or afin de se protéger des risques d’inflation sous la présidence Trump.

«Nous avons opéré quelques changements à notre portefeuille macro en réponse à l’élection», a déclaré jeudi Einhorn durant une conférence téléphonique discutant des résultats de Greenlight Capital Re Ltd., un réassureur basé dans les îles Caïman dont il est le PDG. «Il s’agit de diverses positions long sur des souveraines à revenu fixe que nous avons éliminées. Nous avons ajouté des positions short sur ces mêmes actifs, tandis que nous avons investi dans les actions.» Il n’a pas précisé les pays de provenance des obligations contre lesquelles il a parié.

Einhorn souhaite poursuivre les résultats positifs de Greenlight Re, qui a enregistré son premier trimestre de croissance pour la première fois depuis 2013. Ces résultats furent possibles grâce à des paris sur le General Motors et la banque japonaise Resona Holdings, tandis que l’or fut un point faible.

Néanmoins, « nos perspectives à long terme restent positives » pour le métal jaune, a déclaré Einhorn. « La nouvelle administration fait peser un haut degré d’incertitude, et ses initiatives semblent être focalisées sur la stimulation de la croissance et de l’inflation. »

Enregistrer

Enregistrer