En cas de guerre commerciale, l’or se rapprochera des 1 400 dollars, selon Sprott

0
1098
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

L’or pourrait atteindre un plus haut de 5 ans si une guerre commerciale devait se déclarer, d’après Rick Rule, CEO de Sprott U.S. Holdings Inc., qui dispose d’une expérience de 4 décennies sur les marchés.

Le métal jaune pourrait atteindre les 1400 $ l’once en 2018 si les tensions commerciales grandissantes devaient pousser les investisseurs à se tourner vers les valeurs refuges et si le marché haussier long de 30 ans des obligations devait arriver à son terme, a déclaré Rule, qui doit s’exprimer durant une conférence de Hong Kong ce mercredi. Ce mardi, l’or s’échangeait à 1337,5 dollars après 3 trimestres consécutifs de hausse. Du côté des ETF or, les stocks de métal n’ont plus été aussi élevés depuis 5 ans.

Le président Donald Trump a décrété la hausse des droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium. Il souhaite également restreindre les investissements chinois aux États-Unis. Les grandes économies asiatiques ont riposté en prenant des mesures similaires ce lundi. Cette semaine, les États-Unis devraient annoncer une nouvelle liste de produits qui feront l’objet de nouveaux droits de douane. Une guerre commerciale pourrait affecter la demande pour les actifs américains alors que le déficit national est en train de gonfler. Si les investisseurs devaient bouder les Treasuries, cela pourrait rendre le dollar vulnérable.

Prévisions or avril 2018

« Durant mes 40 ans sur le marché de l’or, l’élément le plus déterminant pour son cours a toujours été la confiance internationale dans le dollar, et particulièrement envers le dollar par rapport au taux des obligations sur 10 ans », a déclaré Rule à l’occasion d’une interview accordée le 29 mars. « Le fait que les États-Unis semblent vouloir s’engager dans une guerre commerciale qui ne peut avoir de vainqueur a commencé à faire résonner dans la tête des gens que c’est quelque chose de négatif pour tout le monde, pas uniquement pour les États-Unis. Une guerre commerciale qui ne produit pas de gagnant est sans aucun doute un motif d’inquiétude. »

La dette américaine cumulée de l’État fédéral, des États et des collectivités, que ce soit dans les livres ou « hors bilan » (engagements de la sécurité sociale), va alimenter les craintes de voir à terme le pouvoir d’achat du dollar s’éroder, particulièrement en vertu des rendements peu élevés actuels, a déclaré Rule. L’augmentation des revenus et de l’épargne en Asie, une région ayant des prédispositions pour l’achat d’or, pourrait soutenir la demande, a-t-il déclaré. (…)

La baisse des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis pourraient calmer l’ardeur des optimistes pour l’or. Ce lundi, la Chine a appelé à davantage de négociations pour mettre un terme à la dégradation des relations. Elle a répété que les litiges devaient être résolus par le dialogue. À cela il faut ajouter la réforme fiscale américaine la plus ambitieuse depuis de nombreuses années, qui va fournir davantage de stimulation à l’économie américaine, ce qui pourrait alléger le déficit budgétaire.

BNP Paribas avait prédit à la fin février que le métal jaune finirait l’année 2018 en baisse par rapport à janvier. La banque française anticipait 4 relèvements de taux en 2018. IHS Markit voit l’or baisser à 1200 $ d’ici la fin de l’année.

Source : Bloomberg