Internet a contribué à tuer l’inflation, d’après Crédit Suisse

0
618
commerce en ligne

Que le président de la FED de San Francisco John Williams ait tort ou raison lorsqu’il dit que l’inflation et l’emploi sont aussi proches que l’on peut espérer des objectifs de la Banque centrale américaine n’a aucune espèce d’importance : la FED va relever son taux directeur deux fois cette année, peu importe ce qu’il adviendra des prix à la consommation d’après le CIO de Crédit Suisse Burkhard Varnholt.

Car selon lui, il est inutile de s’attendre à voir les prix grimper lorsque la véritable raison de la faible inflation, et qui explique pourquoi elle le restera probablement, n’a rien à voir avec les politiques monétaires de la FED, mais avec le basculement structurel de l’économie américaine initié par les géants technologiques déflationnistes que sont Amazon, Airbnb ou Uber.

Burkhard affirme que ces sociétés ont fait que « la plupart des sociétés doivent vendre aux prix imposés plutôt qu’à leurs propres tarifs ». L’économie participative facilitée par la technologie et le commerce en ligne va continuer d’exacerber les pressions déflationnistes qui pèsent sur l’économie et qui sont déjà inhérentes au capitalisme de papa.

Billet inspiré de cet article de Zero Hedge