La pénurie d’argent métal devrait doper le cours en 2019

0
6564
lingots d'argent métal

On peut considérer cela comme une lueur d’espoir pour les investisseurs dans l’argent métal. La pénurie qui se profile sur ce marché pourrait doper le prix du métal gris en 2019.

En décembre, l’argent a grimpé de 9,1 %, enregistrant ainsi sa plus grosse hausse mensuelle depuis presque 2 ans. Cette année, alors que les sociétés minières évitent de s’engager dans de nouveaux projets en raison des incertitudes économiques mondiales qui planent, le cours pourrait atteindre jusqu’à 17,5 dollars l’once alors qu’il est actuellement de 15,87 dollars, selon un sondage de Bloomberg mené auprès de 11 traders et analystes.

26.000 tonnes d’argent métal devraient être produites cette année, d’après les estimations de Robin Bhar, analyste de Société Générale basée à Londres. Ce serait les plus faibles volumes depuis 2013. Cela signifierait également que la demande serait supérieure à l’offre pour la 7e année d’affilée, notamment en raison de la demande industrielle, l’argent étant utilisé des panneaux solaires aux écrans tactiles en passant par le secteur médical.

« La croissance de l’offre a commencé à ralentir, davantage que pour n’importe quel autre métal précieux », a déclaré John LaForge, responsable de la stratégie actifs tangibles du Wells Fargo Investment Institute.

La demande pour l’argent provient de 3 grandes applications distinctes, outre l’industrie :

  • Les ménages achètent des bijoux en argent et de l’argenterie ;
  • Les investisseurs considèrent l’argent (pièces et lingots) au même titre que l’or, une valeur refuge durant les turbulences.

L’industrie est tout de même le premier consommateur. Il utilise environ 55 % de l’argent disponible chaque année, alors que ce pourcentage n’est que de 10 % en ce qui concerne l’or. Sa conductivité très élevée (électrique et thermique), sa sensibilité à la lumière et ses qualités antibactériennes font qu’il est utilisé littéralement dans des centaines de produits.

cours de l'argentLes applications industrielles du métal devraient probablement augmenter la demande pour l’argent en 2019, d’après les analystes de Bloomberg Intelligence Eily Ong et Tobias Nystedt. Selon eux, la demande d’argent pourrait augmenter de 50 % d’ici 2023, contre seulement 17 % pour le cuivre et 11 % pour l’or.

Mais d’autres analystes ont des vues plus nuancées, la vigueur relative des économies américaine et mondiale jouant un rôle significatif.

« Même si nous pensons que les incertitudes concernant la croissance mondiale vont persister, ce qui va doper la demande d’investissement pour les métaux précieux, nous restons dubitatifs quant au fait que la préférence pour l’argent perdurera », ont écrit des analystes de Goldman Sachs, dont Hui Shan. « En raison de ses applications industrielles, l’argent métal est également plus sensible au ralentissement de l’activité économique. »

pénurie d'argent

La FED est un autre problème. L’or et l’argent figurent parmi les actifs les plus rentables des 3 derniers mois alors que les investisseurs revoient à la baisse leurs attentes concernant les hausses des taux États-Unis, en raison des signes de ralentissement économique.

Cependant, la banque centrale a récemment indiqué qu’elle examinerait des chiffres économiques avant de décider du futur de ses politiques. Si la FED ralentit son processus de relèvement des taux, cela dopera les cours de l’argent et de l’or. Dans le cas contraire, les prix pourraient baisser.

Avant la fin 2018, « il n’y avait pas d’amour pour le métal. Tous ces problèmes devraient peser tout au long de l’année », a déclaré Maria Smirnova, gestionnaire chez Sprott Asset Management. « Il y a eu un énorme changement dans le sentiment des investisseurs, ce qui alimente de façon évidente la hausse des métaux précieux. » (…)

Source : Bloomberg