Le meilleur moment de l’année pour acheter de l’or

0
5402
or

Outre les fins de mois, qui correspondent à la période de l’expiration des options et qui sont « curieusement » des moments où le cours de l’or et de l’argent baisse 9 fois sur 10, y a-t-il des mois qui sont plus propices à l’achat de métaux précieux (car quitte à acheter, autant le faire quand on peut obtenir un maximum de métal) ? Éléments de réponse avec la traduction de cet article de Jeff Clark du 14 février 2017 :

La plupart d’entre nous savent que l’été est habituellement une période de faiblesse pour de nombreux actifs. Beaucoup de gens sont en vacances, on porte moins d’attention aux marchés que durant le reste de l’année. Il y a d’ailleurs un adage qui illustre ce propos : « Vendez en mai et partez » (« Sell in May and go away », c’est plus punchy en anglais).

Plus spécifiquement pour les métaux précieux, les nombreux festivals qui ont lieu en Asie et qui déclenchent de gros achats d’or ont lieu en automne, ce qui explique pourquoi la demande est moins élevée en été. Cela découle la plupart du temps sur des prix en baisse.

Donc, si l’été n’est pas un moment excitant pour évaluer la valeur de son stock de MP, c’est en revanche une excellente période pour passer à l’achat. Voici ce que les statistiques nous indiquent. Nous avons compilé la performance moyenne mensuelle de l’or depuis 1975 (lorsqu’il fut à nouveau légal d’en posséder aux États-Unis). Des tendances claires se dégagent :

performance mensuelle historique de l'or
On peut voir que les mois de mars et d’avril sont habituellement les pires de l’année pour le cours de l’or (donc les meilleurs pour acheter). Après cela, seuls les mois de juin et de juillet enregistrent des baisses. Il est donc intéressant de noter qu’il est préférable d’acheter chaque année avant le mois d’août.

Évidemment, il s’agit de tendances historiques qui font l’objet d’exceptions. En fait, le cours de l’or suit sa tendance saisonnière environ deux fois sur trois. Autrement dit, une fois sur trois il évolue dans la direction opposée. Nous avons déjà pu le constater l’année dernière : l’or a grimpé de 3 $ l’once en mars et de 48 $ en avril pour ensuite baisser de 73 $ l’once en mai.

Est-il possible d’analyser plus finement ces tendances saisonnières ? J’ai analysé les mouvements des prix dans le contexte du marché : haussier, baissier et stable.

La performance mensuelle varie en fonction des conditions de marché

Nous pouvons voir ci-dessus les exceptions à cette tendance. Juin et juillet sont habituellement des mois qui enregistrent des baisses, même si le marché haussier des années 70 a complètement renversé cette tendance. On peut également voir d’autres corollaires intéressants.

Par exemple, il n’y a également qu’un mois durant lequel l’or fluctue de la même façon, peu importe les conditions de marché : le mois d’août (pour être clair, cela ne signifie pas que l’or a grimpé durant chaque mois d’août de ces 40 dernières années ; cela signifie qu’en moyenne, il affiche une hausse durant ce mois).

Il s’agit de données intéressantes, mais elles sont encore fort imparfaites pour nous indiquer quand acheter. Et si on élargissait nos horizons en nous penchant sur la performance trimestrielle de l’or ?

La voici :


Ah ah ! Depuis 1975, le second trimestre (d’avril à juin) est clairement le plus faible. Et le plus vigoureux est le troisième (d’août à septembre).

Ce qui signifie qu’

il est conseillé d’accumuler du métal dans les trois mois à venir, lorsqu’il a tendance à être moins cher, et avant le T3, lorsqu’il a tendance à être plus cher.

L’intérêt d’acheter de l’or durant l’été

Poussons cette idée d’achat d’or en été un peu plus loin…

Nous avons identifié le plus bas de l’or l’été durant ces 15 dernières années, puis nous avons calculé le retour sur investissement sur base de son plus haut de l’automne et du cours enregistré en fin d’année. Veuillez noter que cette période couvre un marché haussier fort (2001-2012) ainsi qu’un marché baissier dévastateur (2013-2015).

Voici les rendements :


* plus bas de l’été (juin, juillet et août)
** plus haut de l’automne (septembre, octobre, novembre et décembre)
Tous les prix se basent sur le fixing de Londres de l’après-midi

Chaque année, que ce soit durant un marché haussier ou baissier, l’or a grimpé durant l’automne suivant. Pas mal pour une performance à court terme, non ?

Ce que ces données nous disent, c’est que même si nous avons tendance à nous accrocher à nos métaux précieux pour des périodes plus longues qu’une année, il y a de grandes chances que vous fassiez une bonne affaire si vous achetez au moment d’un creux dans les six semaines à venir.