Les arguments pour l’or à plus de 1400 $ d’ici mars 2017

2
1710
or

D’ici mars 2017, je pense que l’or pourrait à nouveau franchir la barre des 1400 $ l’once. Le fait est que, Trump ou pas, d’ici janvier prochain, les États-Unis seront fermement engagés dans une ère de politiques monétaires insensées.

Il n’est pas exagéré de dire que le système monétaire actuel n’est pas viable. De nombreuses années de taux bas et, plus récemment, de taux réels négatifs, ont démoli le futur financier d’une grande majorité des ménages américains.

L’effondrement des politiques monétaires américaines n’est qu’une question de temps. Et nous pensons que le premier coup de semonce aura lieu en décembre du fusil de la Fed.

En décembre dernier, à la fin de l’année 2015, la Fed a relevé d’un minuscule quart de point son taux directeur. Le dollar s’était renforcé et les investisseurs avaient fui les marchés actions, provoquant la chute des cours en janvier et en février.

Au vu de la situation, la Fed pourrait refaire la même chose en décembre, et donc répéter son erreur de 2015 : relever son taux directeur dans le contexte d’un environnement économique fragile.

L’économie n’est pas assez robuste pour supporter ce relèvement de taux, même minime. Mais la Fed ne souhaite pas augmenter les taux pour freiner une économie qui surchauffe. Il s’agit d’une décision tactique afin de se ménager une marge de manœuvre à la baisse pour la prochaine récession.

Les décideurs de la Fed ont admis sans détour que les taux se stabiliseront sûrement après décembre, ce qui signifie qu’ils resteront bien en dessous de leurs niveaux historiques. Cela veut également dire que la Fed ne sera pas en mesure d’abaisser suffisamment ses taux pour enrayer le prochain effondrement financier.

Si la Fed et les actions rejouent la pièce de décembre 2015, vous pouvez vous attendre à voir l’or suivre sa trajectoire de 2016. Voyons ci-dessous le graphique du cours de l’or de ces 2 dernières années :

cours de l'or en 2015 et 2016

Comme le graphique l’indique, le cours de l’or est parti à la baisse durant la seconde moitié de 2015 pour atteindre un plus bas à la fin du mois de décembre, juste après la hausse des taux de la Fed. C’est en quelque sorte ce que nous avons également connu durant les derniers mois de 2016.

Alors que nous débutions 2016, la Fed a relevé son taux directeur. L’or a connu ensuite une hausse importante durant les mois de janvier et février suivants, alors que les marchés globaux tanguaient. L’or a connu un premier pic en mars 2016. Après le 23 juin et le Brexit, l’or est reparti à la hausse pour atteindre 1350 $. Au total, l’or a grimpé de 300 $ entre le relèvement du taux directeur américain et début juillet.

Depuis la mi-août de cette année, alors que les remous du Brexit se dissipaient et que l’attention se tournait sur l’élection américaine, l’or a chuté lourdement, en dessous de sa moyenne mobile à 200 jours. Sur le graphique suivant, la ligne en pointillés représente la moyenne mobile à 200 jours de l’or.

or-moyenne-mobile-200-jours

Voyez le mouvement récent de l’or à la baisse. Comme vous pouvez le remarquer, la moyenne mobile est de 1281 $ l’once alors que le métal jaune s’échange autour des 1210 $.

Après la victoire de Trump le 8 novembre, les titres de nombreux secteurs sont partis fermement à la hausse tels que les bancaires, les pharmaceutiques, les sociétés d’infrastructure et les aérospatiales. Mais l’or a fortement baissé depuis son rebond de la soirée de l’élection (même s’il ne s’est pas rapproché de ses plus bas de décembre 2015). Que s’est-il passé ?

Les mains fortes étouffent l’or

Cette tendance baissière, on la doit en grande partie à Stanley Druckenmiller. Druckenmiller est un géant financier. Son hedge fund avait pour habitude de générer des rendements annuels de 30 %. Il a récemment vendu toutes ses positions or, d’une valeur d’environ 1 milliard de dollars.

Durant une interview accordée ainsi NBC, il a déclaré : « J’ai vendu tout mon or le soir de l’élection… Toutes les raisons qui faisaient que je le possédais durant ces dernières années semblent disparaître. »

« Semblent disparaître » ? C’est une justification un peu légère pour vendre pour 1 milliard de dollars d’or. Cela va bien plus loin que le fameux « acheter sur la rumeur et vendre sur la nouvelle ». Je comprends ce qu’il dit, il s’enthousiasme pour Trump, mais je ne comprends pas pourquoi il le dit maintenant. (…) On nous mijote les mêmes politiques que celles concoctées en réaction au krach de 2008 et qui nous ont mené où nous sommes. (…)

L’or à 1400 $ d’ici mars 2017

Comme Jim Rickards l’a dit récemment, « le marché de l’or va vite réaliser que le plan économique de Trump, c’est simplement du parachutage d’argent par hélicoptère. Il veut baisser les taxes et dépenser plus. Cela signifie creuser les déficits. La Fed devra plafonner les taux nominaux afin d’obtenir des taux réels négatifs ». Cela s’appelle de la répression financière.

Avec le temps, tôt ou tard, et je pense relativement tôt, l’or va poursuivre sa hausse. Il doit grimper en raison de l’inflation future. Le gouvernement américain, et les autres gouvernements à travers le monde, sont pieds et poings liés à cause de la dette actuelle et de leurs obligations futures. Quand les taux réels grimperont, le coût de cette dette augmentera rapidement, avec des effets mortels pour les nations.

La présidence de Trump générera probablement une période de reprise économique. Trump pourrait réussir à commencer à restaurer la grandeur de l’Amérique (une tâche herculéenne).

Il est quasi acquis que nous assisterons bientôt à un énorme plan de stimulation via des baisses d’impôt, des dépenses dans le secteur de la Défense et des infrastructures. En bout de course, les États-Unis pourraient connaître des taux de croissance de 3 ou de 4 %. Ce qui mènerait à des taux d’intérêt plus élevés en raison de la dissipation des craintes concernant la déflation.

Pour le futur, je m’attends à des taux réels négatifs et à une inflation supérieure. Il s’agit d’un scénario prometteur pour l’or et les minières. Je pense qu’ils grimperont durant les mois à venir pour nous donner un remake de l’année dernière. (…)

L’économie américaine et le dollar sont loin d’être sortis du sable. (…) Achetez le dip actuel de l’or et attendez la hausse. »

Article de Byron King, publié le 28 novembre 2016 sur DailyReckoning.com

2 Commentaires

  1. Faut arrêtez, on devait les atteindre en Octobre/Novembre pour des raisons toutes aussi valables.
    Tant que l’or papier sera jusqu’à 500 supérieur au métal, la logique n’existera pas, donc les prévisions impossibles.

    • Je suis d’accord ! La marché de l’or/argent étant pourri par les ETF/Papiers…C’est une merde noire…et de plus, si la Chine et l’Inde se mettent à freiner leurs importations, qui va en acheter ?

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here