Chers lecteurs,

La psychologie du marché est l’idée que les mouvements d’un marché reflètent l’état émotionnel de ses acteurs.

Pour faire court, vous prenez souvent des décisions en fonction de vos émotions, ce qui peut vous conduire à un comportement irrationnel.

La peur et la cupidité sont les émotions les plus courantes.

Lorsque vous avez peur, que vous n’avez plus confiance dans votre investissement, vous avez tendance à vendre et ce qui entraîne généralement la baisse du cours.

A l’inverse, si vous êtes super optimiste, vous avez tendance à acheter davantage que d’habitude. Le cours de l’or augmente.

Le psychologue Milan Aryal a parfaitement décrit le cycle émotionnel de tout investisseur.

Vous êtes forcément passé par ces différents états émotionnels.

L’optimisme : Vous êtes confiant dans le marché ce qui vous pousse à acheter de l’or.

L’excitation : Le cours de l’or commence à se rapprocher de vos attentes et vous pressentez sereinement la bonne performance de votre investissement.

Le frisson : Le marché continue de monter. Vous gagnez de l’argent. Vous vous sentez très confiant dans vos décisions.

L’euphorie : Le cours de l’or monte toujours. Le profit est rapide. Vous êtes certain d’avoir fait le bon choix.

L’anxiété : Le cours ralentit mais votre sentiment général à long terme reste haussier. Vous vous persuadez qu’il ne s’agit que d’une légère fluctuation.

Le déni : Le marché est à la baisse et ça dure plus longtemps que vous ne le pensiez. Vous doutez et vous espérez une forte amélioration (illusoire) à court terme.

La peur : L’incertitude est à son maximum. Vous aimeriez vendre pour éviter une perte trop importante mais vous n’agissez pas car vous ne savez pas quoi faire.

Le désespoir : A ce stade, vous avez perdu de l’argent. Trop à vos yeux.

Vous êtes vraiment préoccupé par votre investissement et vous croisez les doigts pour que le cours cesse de baisser.

La panique : C’est l’étape qui a le plus fort impact émotionnel. Vous vous sentez impuissant et vous ne savez vraiment pas quoi faire. Vous ne dormez pas bien.

La capitulation : Vous vendez votre or à n’importe quel prix car vous avez atteint votre point de rupture et vous voulez éviter des pertes plus importantes.

Le découragement : Vous êtes extrêmement déçu. Vous avez subi une forte perte sur vos investissements et vous vous sentez mal. Vous vous faites la promesse de ne plus jamais acheter de l’or.

La dépression : Vous vous demandez comment vous avez pu être aussi stupide pour investir dans l’or.  Ce qui fait la différence entre les investisseurs à ce stade, c’est votre capacité à analyser les causes de la baisse et à apprendre des fluctuations du marché…

Car la prochaine étape est…

L’espoir : Le cours reprend une tendance haussière et vous réalisez que le marché de métaux précieux a des cycles. Vous avez acquis une certaine expérience et vous comprenez les mécanismes.

Le soulagement : La tendance haussière perdure. Vous redevenez optimiste et vous vous persuadez que c’est le bon moment d’investir.

Le cycle recommence. On repart sur l’étape optimiste.

J’ai un conseil pour éviter que le facteur émotionnel ne vienne biaiser votre stratégie d’investissement.

Achetez régulièrement des petites quantités.

Pourquoi ?

Vous achetez sur des tendances baissières et haussières pour lisser le prix moyen de votre actif sur le moyen et long terme.

Pièces OR, courtier de confiance depuis 2010, vous permet d’acheter des pièces et des lingots d’or et d’argent, dans les meilleures conditions et en toute sécurité.

Si vous avez aimé le contenu de cet article, n’hésitez pas à le partager et à nous donner votre point de vue dans les commentaires ci-dessous.

Editorial
Auteur – Le blog Or Argent

Les propos et opinions exprimés dans cet article n’engagent que l’auteur de Or Argent et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d’investissement.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici