Or : la Banque centrale indienne à l’achat

0
1219
Harmandar Sahib Or Inde

Alors que la Banque centrale chinoise a rapporté pour le 3e mois d’affilée une augmentation de ses stocks d’or, une autre banque centrale accumule du métal : celle d’Inde. Comme l’indique le Business Standard, la RBI se rapproche désormais de la 10e place du classement des nations qui possèdent plus d’or :

La Reserve Bank of India, qui a ajouté 6,5 tonnes d’or à ses réserves en janvier, possède désormais 607 tonnes de métal, ce qui signifie qu’elle est en passe de détrôner les Pays-Bas à la 10e position du classement des pays qui possèdent le plus de métal jaune.

D’après les statistiques du WGC, le pourcentage de réserves mondiales détenues par l’Inde grimpe de façon continue. Il s’élevait à 6,2 % fin de l’année 2018. Il a ensuite progressé à nouveau en janvier.

En fait, de nombreuses banques centrales ont augmenté leurs stocks d’or alors que le dollar s’appréciait, sentant le besoin de diversifier leurs réserves. L’or est considéré comme la meilleure assurance face au dollar.

D’après le World Gold Council, les réserves d’or mondiales ont progressé de 35 tonnes (48 tonnes d’achats et 13 tonnes de ventes), 9 banques centrales étant responsables de la majorité de ces acquisitions de lingots. Désormais, l’Inde pointe à la 11e position du classement des plus gros détenteurs d’or de la planète, dans un classement qui inclut également le FMI. Les Pays-Bas sont 11e avec 5,5 tonnes d’or de plus que l’Inde.

Les réserves d’or des Pays-Bas n’ont plus bougé depuis 10 ans. En fait, ils ont même vendu de l’or il y a 10 ans dans le cadre d’un accord global avec la BCE visant à réduire les réserves de métal dans l’Union.

Alistair Hewitt, directeur de l’intelligence des marchés du WGC, a déclaré : « Suite à la croissance record des réserves d’or que nous avons connue en 2018, l’appétit des banques centrales reste élevé en ce début d’année 2019. Des achats globaux de 48 tonnes et des ventes globales de 13 tonnes ont mené à une augmentation nette de 35 tonnes de ses réserves en janvier. Il s’agit de la hausse la plus élevée pour ce mois depuis que nous compilons les données, en 2002. Ce fait illustre la vigueur de l’accumulation d’or récente.

La demande est concentrée parmi les banques centrales des marchés émergents. Elle est dictée par une volonté de diversification dans un contexte d’incertitudes géopolitiques économiques persistant. »

En 2018, les banques centrales ont acheté plus de 600 tonnes d’or, ce chiffre ayant été tiré vers le haut par les acquisitions des pays émergents. Il s’agit du record de ces 50 dernières années.