Or et argent : a-t-on atteint le plus bas ?

0
2885
or

L’or vient de baisser durant 17 sessions d’affilée pour évoluer en ce moment dans les 1220 $ l’once. La correction est-elle terminée, ou doit-on s’attendre à de nouvelles baisses ? Voici ce qu’en pense le très réaliste Stewart Thomson (source) :

L’or a baissé jusqu’à sa zone de support des 1220 $ l’once. Voyez ci-dessous la position de l’oscillateur stochastique en dessous du graphique. Les rallyes significatifs ont tendance à démarrer de cette position.

l'or a atteint son support de 1220 $

Vu que les achats des grossistes indiens pour le festival Akha Teej ont atteint leur pic il y a quelques semaines, le métal jaune a baissé, comme je l’avais suggéré. Les meilleurs analystes de Goldman Sachs ont fixé leur objectif à 1220 $, soit grosso modo le niveau auquel le prix a chuté.

argent grapheVoyez ci-dessus pour l’argent métal. La tendance baissière depuis le plus haut d’avril est intense. Pour gérer ce genre de marché, les investisseurs doivent régulièrement vendre des options de vente. Une autre stratégie consiste à ouvrir des positions short, comme les banques le font. (…) J’ai beaucoup de positions sur les actions du secteur des métaux précieux ainsi que quelques positions short. En bref, je crois à l’émergence d’un marché haussier, mais je ne vais pas attendre qu’il se manifeste en me tournant les pouces, je veux continuer d’engranger des profits pour le temps que je passe dans la salle d’attente.

Sur une base relative, l’or est beaucoup plus solide que l’argent. Le métal jaune ne fait que flirter avec ses plus bas de mars, tandis que l’argent les a dépassés. Le métal gris n’est plus très loin de ses plus bas de décembre !

Même s’il s’agit d’un point d’entrée clé, les aficionados de l’or et de l’argent doivent éviter les stratégies de type « doubler ses achats en cas de baisse » pour lisser son prix d’acquisition. Il est tout à fait normal de voir de temps en temps la valeur de son portefeuille baisser avec les métaux précieux. Lorsque cela arrive, certains investisseurs tentent de « repasser dans le vert » en achetant davantage de métal que la quantité qu’ils peuvent acquérir en étant émotionnellement à l’aise.

Il s’agit d’un comportement dangereux, car il peut créer un stress émotionnel significatif pour l’investisseur si la baisse se poursuit. Une approche plus professionnelle et plus propre pour investir dans l’or et l’argent consiste à identifier les points d’entrée clés plutôt que d’essayer d’acheter « au plus bas ».

Il n’y a qu’en Occident qu’on se focalise là-dessus. Ces craintes peuvent déboucher des effets de levier utilisés, mais les particuliers devraient s’en tenir éloignés pour les laisser aux investisseurs professionnels.

En Inde, par exemple, personne ne se soucie des baisses de l’or vu qu’ils investissent dans le métal depuis des milliers d’années. Si un jour il devait y avoir une véritable raison de s’inquiéter, l’Inde jouera le rôle du canari dans la mine. En ce moment, tous les indicateurs sont au vert pour les investisseurs du monde afin d’être modestement à l’achat d’or, d’argent et des actions minières correspondantes. (…) »