Préparez-vous à une super flambée de l’or

0
6786
graphe du cours de l'or

L’or a débuté l’année aux environs de 1 160$ l’once. Aujourd’hui, l’or s’échange à 1 250$, soit 90$ de plus. On constate une déconnexion de plus en plus importante entre le marché de l’or physique et celui de l’or-papier.

Tout le monde a appris la notion « d’offre et de demande » au cours de sa première semaine de cours d’économie. Lorsque la demande augmente, les cours augmentent car le bien est plus rare car plus convoité, puis on approvisionne le marché avec une offre plus importante et les prix se stabilisent. La demande est satisfaite et l’on parvient à un nouvel équilibre.

Comme la plupart des choses que l’on nous enseigne en cours d’économie, ce modèle est complètement erroné, surtout en ce qui concerne l’or. C’est parce que l’or dispose d’un marché physique (les véritables lingots d’or) et d’un marché synthétique bien plus vaste (l’or-papier, comme les futures et les ETF). A court terme, les cours de l’or sont dominés par le marché synthétique de l’or-papier : la plupart du temps, l’offre d’or physique n’a pas d’incidence.

Les acteurs, côté or physique, subissent les prix : ils ne les font pas. Cela se vérifie depuis des années. Mais à présent, la donne pourrait changer. Des affineurs d’or m’ont directement informé qu’il y avait des pénuries d’or physique. Les propriétaires de chambres fortes qui accueillent et sécurisent les stocks d’or d’institutionnels par exemple, m’ont dit que les détenteurs d’or physique sortent leur or des banques et le transfèrent vers des chambres fortes privées, où il n’est plus disponible pour soutenir le marché de l’or-papier.

A présent, même les compagnies minières disent qu’elles arrivent à un plafond de leur production d’or. En raison de la baisse des cours depuis 2011, de nouvelles mines n’ont pas ouvert et la production des sites existants est en baisse ou stagne. On ferme les anciennes mines et on réduit les réserves.

Nous nous orientons vers une crise où les pénuries d’or physique provoqueront des défauts de livraison et déclencheront une frénésie d’achats d’or physique que même le marché de l’or-papier ne pourra contenir.

L’or sort de banques telles que Deutsche Bank pour aller dans des chambres fortes privées, qui ne sont pas détenues par les banques. Mais le marché de l’or-papier rend service aux acheteurs en maintenant les cours artificiellement bas, ce qui offre un point d’entrée intéressant. Les super-élites voient arriver une crise et elles se préparent.

Je suis toujours étonné de constater à quel point l’élite du pouvoir dénigre l’or en public et vous incite à ne pas en acheter. Parallèlement, elle en achète elle-même et le stocke en lieu sûr, hors des banques. S’agissant des riches, il vaut mieux observer ce qu’ils font et non ce qu’ils disent.

Une super-flambée des cours de l’or s’annonce. C’est maintenant qu’il faut acheter de l’or. Mes calculs me donnent un cours de l’or à 10 000$ l’once. Ne tardez plus à vous positionner.

Bien à vous,
Jim Rickards

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit.