Prix de l’or : les coûts de production d’une once définissent le prix plancher

0
695
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

Tandis que le débat concernant les dynamiques du marché de l’or se poursuit, les coûts de production des grandes sociétés minières qui produisent le métal continuent de définir un prix minimum, malgré les prédictions alarmistes de certains analystes.

Je rigole bien lorsqu’ils affirment que l’or baissera pour atteindre 450-700 $. Si jamais le métal jaune devait tomber à 450 $, cela signifierait la perte de 95 % de la production mondiale.

Il y a 2 facteurs qui expliquent pourquoi les coûts de production de l’or ne tomberont jamais jusqu’à ceux que nous avons connus il y a 10 ans :

  • L’augmentation du coût de l’énergie ;
  • La baisse de concentration d’or dans le minerai traité par l’industrie minière.

Une baisse du prix signifierait que la majorité des producteurs devraient mettre la clé sous le paillasson.

De plus, les analystes continuent de prédire le cours de l’or sur base de l’offre et de la demande sur les marchés, ce qui est inexact. Le facteur principal qui influence le prix de l’or est le coût de production des mines. J’ai notamment prouvé cela en montrant l’évolution des coûts de production de l’or de Homestake Mining, le plus gros producteur américain d’or dans les années 70 :

(…)

S’il est vrai que la demande soudaine des investisseurs pour l’or a permis de propulser le métal vers des plus hauts dans les années 70, on peut voir que plus de 80 % de la hausse de celui-ci s’est justifiée par des coûts de production grimpant en flèche.

Voyons donc ce qui se passe actuellement parmi les gros producteurs d’or en ce qui concerne leur coût.

Les 5 plus gros producteurs d’or affichent des coûts de production supérieurs à 1200 $ l’once

D’après mes calculs, les coûts de production des 5 acteurs miniers les plus importants qui leur permettent de rentrer dans leurs frais ont atteint en moyenne 1204 $ durant les 9 premiers mois de 2018 :

Coûts de production de l'or en 2018
Comme on peut le voir, Goldcorp connaît une année 2018 catastrophique vu que leurs coûts de production de 1281 $ sont les plus élevés du lot. Newmont est le meilleur élève de la classe avec 1144 dollars de frais pour produire une once d’or. En moyenne, ce métal a été produit pour un prix de 1204 dollars l’once, alors que le cours du marché fut en moyenne de 1282 $ durant les 9 premiers mois de l’année. Ces 5 sociétés minières ont donc engrangé en moyenne un profit de 78 $ l’once.

Cependant, les coûts de production de ce métal précieux ont augmenté durant le 3e trimestre alors que le cours du brut bondissait à 70 $ le baril, et que simultanément le prix de l’or baissait. Quoi qu’il en soit, on peut dire que les coûts de production de ces grandes sociétés minières fournissent un prix minimum d’environ 1200 $.

Cela dit, on peut être en désaccord sur ma méthode pour calculer les frais de production tout inclus. Mais même en utilisant d’autres indicateurs comme les liquidités disponibles (free cash flow), on obtient les mêmes résultats. L’industrie minière consomme beaucoup de capital, c’est une activité très chère. (…)

coûts de production VS prix or 2000-2018

Et ceux qui affirment que les investissements, qui sont des dépenses, doivent permettre de remplacer les réserves d’or et d’augmenter la production, je leur suggère de se pencher sur les évolutions de la production de ces sociétés : non seulement elle n’augmente pas, mais elle n’est même pas stable vu qu’elle baisse !

Ces grandes sociétés ont certes publié dans leur rapport financier des investissements « expansionnistes » (en opposition aux investissements pour maintenir l’infrastructure actuelle), mais elles déclarent simultanément une production en baisse. Entre les 9 premiers mois de l’année 2017 et 2018, ces 5 sociétés ont enregistré une baisse de 11 % de leur production d’or, soit un total de 14,9 millions d’onces. (…)

Source : SRSroccoreport.com