2018 devrait être une bonne année pour les matières premières, or inclus

0
1156
lingotins d'or de 50 grammes, 20 grammes, etc.

Pragmatique et direct comme à son habitude, Stewart Thomson nous revient (source) pour ses prévisions 2018 concernant l’or, mais aussi les cryptodevises et surtout les matières premières. Selon lui, l’année prochaine devrait être à nouveau positive pour le métal jaune :

Les gouvernements, les banques centrales et l’argent papier sont-ils les 3 plus grosses bulles de l’histoire ? Je le pense.

La montée en puissance de l’argent privé (Bitcoin), en combinaison avec l’émergence de la Chine et de l’Inde en tant qu’empires économiques, est en train de faire exploser ces bulles. Par rapport à Bitcoin, les monnaies papier sont en train de brûler comme une forêt en pleine canicule.

Dans un an ou deux, les cryptodevises pourraient commencer à se désintégrer par rapport à l’or d’une façon similaire. Cet événement ne dépend pas de la popularité auprès des enthousiastes de Bitcoin d’une cryptodevise adossée à l’or. Je pense que cela aura lieu de toute façon.

En bref, les monnaies papier sont une relique barbare. Les jeunes générations ne sont pas intéressées par les reliques du passé. La Chine et l’Inde représentent environ 3 milliards de personnes. La plupart de ces gens sont obsédés par l’or, qu’ils considèrent pour la majorité d’entre eux comme l’actif ultime.

Il y a environ 600 millions d’Indiens âgés de moins de 35 ans. Ils sont en train de prendre goût à l’argent privé avec Bitcoin, et ils aiment ça. La technologie de la chaîne de blocs est plus récente que l’argent papier. C’est technologiquement supérieur. L’argent papier est comme un téléphone à cadran, les jeunes préfèrent les smartphones. Et l’équivalent, dans le monde des devises, c’est la chaîne de blocs !

De nombreux analystes ont relevé la tendance saisonnière forte de l’or entre la fin décembre/début janvier et la mi-février. Cela s’explique notamment par le Nouvel An chinois, qui a lieu mi-février et qui débouche sur une semaine fériée. Environ 65 % de la demande mondiale d’or physique provient de la Chine et de l’Inde. Une demande qui progresse fortement avec l’augmentation du pouvoir d’achat de ces populations. Le pouvoir d’achat chinois augmente, donc le prix de l’or grimpe alors que l’on approche du Nouvel An chinois.

Cette hausse saisonnière démarre lorsque les Chinois commencent leurs achats du Nouvel An et s’arrête lorsque ces achats sont terminés, soit à la mi-février pour 2018.

Veuillez noter que durant la semaine fériée qui suit le Nouvel An, les magasins ferment, y compris les marchands d’or. Les opérateurs commerciaux du COMEX ont tendance à jouer la hausse de l’or un peu avant le Nouvel An chinois, soit maintenant, pour ensuite parier sur la baisse lorsque la demande arrive à son pic.

De nombreux investisseurs indiens futés ont tendance à acheter de l’or un peu avant le Nouvel An chinois, afin de profiter du mouvement haussier. La prime sur le cours spot a tendance à augmenter en Inde quand cela se concrétise. Durant ces dernières semaines, elle a grimpé jusqu’à 12 % sur le cours officiel.

Selon mes prévisions, les achats d’or en Chine devraient facilement pousser l’or vers mon objectif de 1310 $ l’once. Les meilleurs analystes de Goldman Sachs prédisent pour 2018 une croissance de 8 % en Inde. Cela devrait se passer en même temps que la fin de la restructuration totale du marché indien de l’or. En Inde, alors que le pouvoir d’achat augmente, les achats de métal jaune progressent encore plus vite qu’en Chine.

J’ai déjà mentionné l’importance d’une hausse globale du complexe des taux afin de doper l’inflation et le prix des matières premières en cette période de fin de cycle économique. Les actions minières ne peuvent pas vraiment performer par rapport au métal physique sans un tel contexte.

Les analystes de Goldman sont sur la même longueur d’onde que moi en ce qui concerne 2018. De nombreux gestionnaires institutionnels puissants écoutent Goldman. 2018 devrait être une excellente année pour les matières premières. Alors qu’elles augmentent, je pense que les ICO (émissions nouvelles de cryptodevises) seront centrées sur les matières premières. Si cela devait avoir lieu, cela pourrait donner un nouveau coup de fouet au marché haussier des matières premières. (…)

Leur hausse devrait être plus constante et se poursuivre de façon prolongée. Ces 2 décennies de déflation ont pris fin, un nouveau cycle inflationniste à long terme est en train de démarrer. (…)