63 trillions : la dette cumulée de tous les États du monde

0
2629
mort endetté

Si vous additionnez la dette de tous les pays du monde, vous obtenez la somme faramineuse de 63 trillions de dollars.

infographie dette mondiale 2017

Dans le meilleur des mondes, les gouvernements empruntent de l’argent uniquement pour couvrir des déficits à court terme ou pour financer des projets critiques pour l’économie. Cependant, à travers le globe, les nations ont embrassé l’idée qu’avoir un déficit annuel est tout à fait normal. Cependant, cette accumulation de dette est malsaine aussi bien pour les pays concernés que pour l’économie mondiale.

Les États-Unis sont un excellent exemple de mauvais élève de la dette : ce pays n’a plus enregistré d’excédent budgétaire depuis 2001, lorsque son budget fédéral n’était encore que de 6,9 trillions de dollars (54 % du PIB américain). Aujourd’hui, la dette américaine a explosé jusqu’à environ 20 trillions de dollars (107 % du PIB), alors que les États-Unis représentent 31,8 % de cette dette mondiale nominale.

Les rois de la dette

Dans l’infographie d’aujourd’hui, nous nous penchons sur 2 indicateurs importants : la dette en tant que pourcentage de la dette mondiale, et le ratio dette/PIB.

Penchons-nous sur les 5 « leaders » de chaque catégorie, en commençant par le pourcentage de la dette par rapport à la dette mondiale :

  1. États-Unis : 19,947 trillions (31,8 % de la dette mondiale)
  2. Japon : 11,813 trillions (18,8 % de la dette mondiale)
  3. Chine : 4,976 trillions (7,9 % de la dette mondiale)
  4. Italie : 2,454 trillions (3,9 % de la dette mondiale)
  5. France : 2,375 trillions (3,8 % de la dette mondiale)

Rien qu’à eux seuls, ces 5 pays totalisent 66 % de la dette mondiale nominale, soit un total de 41,6 trillions de dollars.

Désormais, voici les champions du ratio dette/PIB :

  1. Japon : 239,3 % du PIB
  2. Grèce : 181,6 % du PIB (note : la stratégie de sauvetage de la troïka marche du tonnerre !)
  3. Liban : 148,7 % du PIB
  4. Italie : 132,6 % du PIB
  5. Portugal : 130,3 % du PIB

Si seuls le Japon et l’Italie sont considérés comme des économies majeures à l’échelle mondiale, les niveaux d’endettement de pays tels que la Grèce et le Portugal sont également importants à suivre.

Dans le scénario de base du FMI évoqué par Bloomberg, la dette de la Grèce atteindra 275 % du PIB en 2060 alors que ses besoins de financement représentent 62 % du PIB. (source : Visual Capitalist).

Le service de la dette explose aux États-Unis

Dette et taux qui montent ne font pas bon ménage : si vous devez encore être convaincus, voici les évolutions du service de la dette américaine. La situation pourrait être bien pire si Mme Yellen n’avait pas maintenu les taux à des niveaux déprimés pendant des années. Cela n’a pas empêché le service de la dette américaine d’atteindre un record nominal pour l’année fiscale 2017 : rien que pour rembourser les intérêts, les contribuables américains ont dû verser au Trésor plus de 458,5 milliards de dollars.

évolution du service de la dette américaine entre 2000 et 2017

Mais comme nous l’avons dit, les choses auraient pu être bien pires : comme le note SRSRoccoReport qui a préparé le tableau ci-dessus, en 1988 le service de la dette américaine s’éleva à 214 milliards de dollars alors que la dette n’était que de 2,6 trillions. C’est toute la différence que font des taux moyens annuels sur les obligations ou 8,2 % ou à 2,3 % (la moyenne de l’année fiscale 2017). Si nous avions connu la même situation sur le front des taux comme 88, le service de la dette se serait élevé à 1,67 trillion.