Actualités or-argent du 16 octobre 2020

0
566
Lingots d'or 2020
  • Hier, l’or n’a presque pas bougé, malgré des fluctuations en ascenseur entre 1.895 et 1.910 $. Cette stabilité est plutôt bienvenue alors que les marchés actions ont connu une séance plus difficile. La journée a été principalement animée par la recrudescence des cas de coronavirus, qui commence à franchement inquiéter les investisseurs alors que les nouvelles côté vaccin ne sont pas réjouissantes.
  • Cette nouvelle vague de cas de Covid-19 rend l’adoption de nouvelles stimulations fiscales de plus en plus probable. Selon Kristalina Georgieva, directrice du FMI, il n’y a « aucun doute » que les États-Unis adopteront un nouveau plan de relance. De son côté, Christine Lagarde a déclaré que la BCE était prête à recourir aux « nombreuses armes qui sont à sa disposition, comme les taux d’intérêt, les indications prospectives et les programmes d’achats d’actifs ».
  • Selon James Turk, les métaux précieux campent sur leurs positions dans la bataille qui fait rage entre les bulls et les bears. La volatilité ne les a pas fait déraper, notamment l’argent, qui évolue dans un écart énorme de 8 $. Le métal gris est toujours dans une correction, selon Turk. Mais il ne cesse de rebondir, ce qui est positif. L’or a été moins volatile, mais il rebondit également. Les métaux précieux plient, mais ne rompent pas. Les perspectives à terme restent très positives.
  • George Gero, de RBC Wealth Management, cite la résurgence des cas de coronavirus et les blocages concernant le plan de relance américain pour expliquer le surplace de l’or à court terme. Cela risque de ralentir la marche en avant de l’or, car les investisseurs préfèrent garder des liquidités dans ce contexte. Mais Gero continue d’anticiper des prix à 2.000 $ et 30 $ l’once d’ici la fin de l’année respectivement pour l’or et l’argent.
  • Même son de cloche du côté de chez Commerzbank, qui estime que le surplace de l’or est momentané. Pour l’instant, c’est le dollar qui fait bouger les métaux précieux à la hausse ou à la baisse. « Nous pensons que l’or dispose d’un bon support. Dans les semaines à venir, il y a plus de chances que nous assistions à une hausse qu’à une baisse significative. » Daniel Briesemann, analyste de la banque, pense également qu’une victoire de Biden et des démocrates à la chambre des représentants serait le scénario le plus positif pour le métal jaune.