Pourquoi les perspectives de l’argent sont excitantes

0
1700
pièces d'argent

Dans le domaine des métaux précieux, l’or est souvent le véhicule d’investissement le plus populaire. C’est donc sans surprise que le prix du métal jaune s’est apprécié rapidement depuis la Covid-19. Malgré les effets de la pandémie sur l’économie mondiale, l’or semble être l’un des sujets chauds du moment. Mais en regardant un peu plus loin, on peut voir que l’argent suit une trajectoire fort similaire.

Depuis mars, le métal gris a grimpé de 12,35 dollars jusqu’à 23,83 dollars au moment d’écrire ces lignes. Ce cours plancher a été atteint durant le mois de mars, suite à la déconfiture des marchés. Cependant, l’argent a ensuite connu une hausse énorme, qui l’a porté jusqu’à 30 $, soit son plus haut niveau depuis 2013.

L’adaptabilité de l’argent

Ce qui sépare l’or de l’argent, et qui fait peut-être du second une option plus viable, c’est que la valeur de l’or dépend principalement de la joaillerie et de son statut de monnaie alternative. Si la valeur de l’argent dépend également de la joaillerie, la moitié de la production de ce métal est achetée à des fins industrielles.

Il entre notamment dans la composition des panneaux solaires, des batteries, ce qui est extrêmement positif pour le prix à long terme de l’argent. Mais aussi dans de nombreux appareils électroniques, ainsi que médicaux pour ses propriétés antibactériennes. Son utilisation dans le photovoltaïque est de très bon augure. En effet, on estime que le marché des énergies durables devrait tripler dans les années à venir. Ce qui devrait augmenter fortement la demande d’argent.

Jusqu’où l’argent peut-il aller ?

Suite aux augmentations récentes du prix de l’argent, FXEmpire anticipe un prix de l’argent entre 135 et 213 $ l’once d’ici… les 6 mois à venir. Il s’agirait d’une hausse ridicule de 700 %, quelque chose qui n’arrive qu’une seule fois dans une vie.

De façon plus conservatrice, GoldSilver avait prédit en juin un plus haut de 20 $ sans crise, de 25 $ en cas de crise. Ces objectifs ont été surpassés. Dans les 5 ans à venir, ils prédisent cependant un plus haut à 100-150 $.

Ces 2 prédictions sont fort contrastées. Mais le consensus tend vers une appréciation du métal à l’avenir. Dans un tel contexte, être exposé à l’argent, que ce soit avec du métal physique ou des actions minières, semble être une bonne idée. Les actions minières sont plus risquées vu qu’il s’agit d’entreprises et que les fluctuations de la valeur des actions sont décuplées par rapport aux mouvements des métaux précieux.

Bien entendu, il y a des risques associés à tout actif. L’argent est très volatile. Mais son utilisation dans l’industrie est un argument de poids pour sa viabilité. Vu la situation actuelle et le prix du métal, l’argent pourrait être une excellente opportunité d’investissement.

Source