• Retour à la case départ. Hier, l’or a baissé de presque 2 % sur fond de nouvelle hausse des taux obligataires américains. Le métal jaune a touché jusqu’à 1.680 $, pour finalement clôturer à 1.684 $. L’argent a connu un sort similaire, il a fini la séance juste au-dessus de 24 $. Depuis ce matin, l’or est en hausse infinitésimale après avoir touché 1.678 $. L’argent affiche en revanche une progression de 0,5 % environ.
  • À 1,732 %, le bon du Trésor à 10 ans est à un plus haut de 14 mois. Cette hausse des rendements obligataires, couplée à la vigueur du dollar, a propulsé les métaux précieux à la baisse ce mardi 30 mars. Selon Edward Moya, d’Oanda, les perspectives à court terme de l’or ne sont pas folichonnes. Mais la résurgence des craintes concernant l’inflation pourrait complètement changer la donne, selon l’analyste.
  • À ce sujet, Randal Quarles, membre du Comité de la FED, a rappelé hier que son institution est très sérieuse quant à son intention de pousser l’inflation au-dessus de 2 %.
  • Ce mercredi, Joe Biden devrait annoncer son grand plan de développement des infrastructures. Cet investissement devrait représenter 3 à 4 billions de dollars. Il serait financé en partie par 4 hausses d’impôts, qui devraient rapporter 1,8 billion selon la Maison-Blanche. La première phase devrait concerner des travaux d’infrastructure à proprement parler. La seconde devrait être axée sur la crèche gratuite, l’enseignement supérieur gratuit ou encore l’accès aux soins de santé. La fiscalité des entreprises devrait passer de 21 à 28 %.