Allemagne, Italie ou France : qui a le plus d’or ?

0
2134
or et argent

Le WGC estime qu’il y a environ 198 000 tonnes d’or en surface, dont 35 000 tonnes en possession des banques centrales. Qui possède les 163 000 tonnes restantes ? Dans un article précédent, j’estime à plus de 20 000 tonnes l’or en possession des particuliers chinois. Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur les 3 économies majeures d’Europe, à savoir l’Allemagne, la France et l’Italie.

Je me suis basé sur l’étude allemande de 2010 du Research Center for Financial Service (Cfin, source). Cette étude s’est penchée sur les raisons qui poussent les Allemands à acheter de l’or, ainsi que la quantité qu’ils possèdent. Cette étude avait beau se focaliser sur le marché allemand, elle a également couvert la France et l’Italie.

De gauche à droite : bijoux en or – lingots et pièces d’or – ETF et certificats – total – à droite des pointillés : or des banques centrales

Après 2010, le même institut a continué de suivre la quantité d’or détenue par les Allemands. Contrairement aux autres pays européens, de nombreuses banques allemandes proposent à leurs clients d’acheter de l’or physique. ReiseBank a notamment publié une étude détaillée concernant l’or détenu par les Allemands. Elle a notamment indiqué que l’Allemagne possède 6,5 % de l’or du monde (si on combine les avoirs de la banque centrale et du privé).

Au début de l’année 2019, Cfin estimait que les Allemands possédaient 8 918 tonnes d’or en lingots, pièces et bijoux. En 2010, ce même chiffre était estimé à 7 558 tonnes. Autrement dit, cela signifie que la quantité de métal jaune détenue par les Allemands a augmenté de 1 360 tonnes en 10 ans.

Afin de comprendre quelle quantité d’or les Français et les Italiens possèdent aujourd’hui, j’ai cherché les chiffres les plus proches des statistiques allemandes. Les meilleurs que j’ai trouvés proviennent du World Gold Council. Leurs chiffres concernant les lingots les pièces d’or correspondent parfaitement, par contre ceux des bijoux sont beaucoup moins précis. Je les remercie néanmoins de m’avoir précisé leur méthodologie. Metal Focus a eu la gentillesse de me fournir des chiffres spécifiques qui ne sont pas disponibles publiquement.

France, Allemagne et Italie : qui possède combien d’or ?

Voici les graphiques qui compilent ces informations rassemblées concernant l’or détenu par des privés en Allemagne, en France et en Italie entre 2010 et 2020.

Pour l’Allemagne, je me suis reposé sur les chiffres du Cfin et quelques statistiques du World Gold Council en complément pour obtenir un total de 8 992 tonnes. Soit une hausse de 19 % depuis 2010.

L’or en possession des Français en 2020

Pour la France, j’ai utilisé les chiffres du Cfin jusqu’à 2010 en tant que point de départ. J’ai ensuite utilisé les chiffres du WGC pour compléter. Je suis confiant quant à la fiabilité de l’estimation des chiffres des pièces et lingots d’or. Les chiffres pour les bijoux sont plus approximatifs. Depuis 2010, les Français n’ont quasiment pas acheté de pièces d’or et de lingots, alors qu’ils ont vendu pour environ 100 tonnes de bijoux. J’estime que la population française possède environ 4 605 tonnes d’or. Un chiffre en baisse de 2 % par rapport à 2010.

J’ai appliqué à l’Italie la même méthodologie. Comme en France, les avoirs des Italiens en pièces et en lingots d’or n’ont pratiquement pas changé depuis 2010. L’énorme stock de bijoux a par contre fondu de 710 tonnes. Le pic de l’or en euros de 2012 peut expliquer cela. Les particuliers ont tendance à vendre leurs bijoux en or lorsque les prix sont élevés. De plus, l’économie italienne était en difficulté à l’époque, ce qui a dû contribuer à la tendance. En 2020, j’estime à 5 707 tonnes l’or détenu par les particuliers italiens. Soit une baisse de 11 % depuis 2010.

Comme le graphique ci-dessus le montre, les Allemands craignent l’inflation. Ils possèdent de l’or pour s’en protéger. Dans l’enquête de 2011 de la Cfin, plus de 80 % des sondés ont déclaré acheter de l’or « en tant que réserve de valeur et protection contre l’inflation« . À 23 %, ils ont répondu avoir acheté de l’or en tant qu’investissement. Ce pourcentage ne s’élève qu’à 6,7 % en Italie, 3,3 % en France.

En 2011, plus de la moitié des Allemands s’attendaient à une réforme monétaire. « L’or peut contribuer à mieux passer le cap d’une telle réforme », estimaient-ils. Avec la crise engendrée par le coronavirus, de telles tensions ont refait surface. La dette de l’Italie est de 135 % de son PIB. Le pays dépend des achats obligataires de la BCE pour ne pas sombrer. La dette de l’Allemagne n’est que de 65 % de son PIB. Ces statistiques semblent indiquer que l’approche allemande porte ses fruits. Similairement, les Allemands ont probablement bien fait d’acheter de l’or afin de se préparer aux turbulences financières à venir. (…)

Source