Les mines du Pérou et du Mexique fermées, la production d’argent métal chute

0
2769
Mine

Suite à la décision du ministère de la Santé mexicain, via décret, de la suspension immédiate des activités non essentielles jusqu’au 30 avril, l‘industrie minière du Mexique est subitement à l’arrêt. Le secteur minier espérait profiter d’une exemption, mais il n’en est rien. La production est donc suspendue.

Voici ce qu’en dit un article du Mining Journal :

« Cette décision devrait avoir un impact significatif sur l’offre en argent métal alors que la demande pour les pièces d’argent est élevée. Le Mexique est le plus gros producteur mondial d’argent : il fournit 23 % de l’offre. En 2019, il a extrait plus de 200 millions d’onces. Des chiffres en hausse par rapport à ceux de 2018 (196,6 millions d’onces). »

Alors que le Mexique ferme ses mines, emboîtant ainsi le pas au Pérou qui a pris cette décision le 15 mars, cela signifie que 40 % de la production mondiale d’argent est paralysée. Au départ, le Pérou avait affirmé que la période de quarantaine nationale serait de 15 jours. Cependant, ce délai est désormais écoulé et le gouvernement n’a pas annoncé de retour à la normale.

Voici les 10 plus gros producteurs d’argent du monde :

En 2018, le Mexique et le Pérou totalisaient une production conjointe de 342 millions d’onces d’argent. Si les mines du Mexique et du Pérou sont fermées pendant un mois, cela réduira donc la production d’argent de 28 millions. Chaque mois qui passe ampute la production mondiale de cette quantité d’argent métal. Je prédis néanmoins que d’autres pays vont prendre de telles mesures, et pour des périodes prolongées, alors que l’épidémie continue de se développer.

Source